L'instant recherche n°20 - La recherche innove au service de la défense

Qu’est-ce qui peut bien relier médecine réparatrice, science-fiction, datas et … globe oculaire ? En apparence pas grand-chose mais en réalité des champs de recherche collaborative à la pointe avec le secteur de la défense.

Quand on évoque ce dernier, on imagine les conséquences des conflits en termes de risques humains, avec des typologies de blessures malheureusement courantes comme les brûlures. Un projet de recherche vise à mettre au point une technique de chirurgie assistée par bio-impression 3D. Objectif ? Permettre la reconstruction de peau in vivo, grâce à une bioencre implantable. Cette avancée ouvre la voie à la reconstruction d’organes plus complexes que la peau, tels que des cartilages, des vaisseaux sanguins, des oreilles, des vessies, voire des os en céramique !

On le voit, la recherche, ce n’est pas de la science-fiction ! Enfin, pas tout à fait… Une équipe composée d’auteurs de science-fiction, d’experts et de scientifiques travaille à élaborer des scénarii d’anticipation des risques des années 2030 – 2060. A l’agenda de la stratégie de prospective du ministère de la Défense figure ainsi l’élaboration d’un scénario d’ascenseur spatial, à partir des dernières avancées de la recherche autour des nanotubes de carbone.

La révolution numérique est désormais une réalité. Parce qu’elle transforme en profondeur nos modes de vie, nos économies et notre environnement stratégique, émerge une nouvelle notion, celle de « datasphère », avec sa cartographie, ses confrontations et ses politiques. C’est la représentation d’un nouvel ensemble spatial formé par la totalité des données numériques et des technologies qui la sous-tendent, ainsi que de leurs interactions avec le monde physique, humain et politique.

Et puis, revenons à ce qui n’est pas de la science-fiction, l’utilisation du potentiel électrique de nos globes oculaires ! Grâce à l’électro-oculométrie, les interactions humains-systèmes pourraient se faire d’un simple clignement d’yeux. Avec des dispositifs utilisables par exemple dans l’aéronautique.

 

Lire L’instant recherche n°20 – La recherche innove au service de la défense

Sur le même thème

14 juin 2021

BLOC-PRINT est un projet de recherche qui vise à mettre au point une technique de chirurgie assistée par bio-impression 3D, afin de reconstituer et de greffer de la peau et du cartilage aux personne (...)

14 juin 2021

En utilisant le potentiel électrique de nos globes oculaires, les chercheurs du projet ELOCANS travaillent actuellement sur des dispositifs qui pourront être utilisés, notamment, dans l’aéronaut (...)