Les mesures de rétention visant Tuna Altinel doivent cesser

Les urgences du moment ne nous font pas oublier notre Collègue Tuna Altinel retenu en Turquie depuis trop longtemps. Il est aujourd’hui encore privé de son passeport et dans l’incapacité de rejoindre l’Université de Lyon pour y assurer sa mission d’enseignement et de recherche.

La CPU réaffirme sa solidarité à son égard et n’aura de cesse en toutes occasions de réclamer son retour parmi ses collègues et ses étudiants. Elle demande instamment aux autorités françaises d’apporter leur concours pour que prenne fin une situation inacceptable. 

Sur le même thème

4 janvier 2021

La Conférence des présidents d’université a vu son attention attirée sur la nomination du nouveau recteur...

26 novembre 2020

La Conférence des Présidents d’Universités française (CPU) et le Programme national d’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE)...