La Conférence des présidents d’université en soutien aux universitaires calomniés

30 novembre 2020

La CPU tient à apporter son soutien aux universitaires qui subissent, ces derniers jours, d’odieuses calomnies.

Parmi eux, un Président d’université nouvellement élu, qui fait l’objet d’un article diffamatoire dans un « journal » d’opinion hebdomadaire. Dans les commentaires à cet article, figurent des appels au meurtre qui ne manqueront probablement pas de faire l’objet de procédures judiciaires.

Parmi eux encore, un autre Président d’université qui, sur un réseau social, est désigné avec six autres universitaires, comme « coupable » par un élu de la République, le député « Les Républicains » Julien Aubert, au mépris des droits les plus élémentaires de la personne humaine. Une telle désignation, de la part d’un représentant de la Nation, constitue une faute grave.

La CPU apprend que ce même député demande, avec Damien Abad, président du Groupe Les Républicains, la création d’une mission d’information auprès du Président de l’Assemblée nationale sur les « dérives intellectuelles idéologiques dans les milieux universitaires ». Si les demandes de création de mission d’information sont le droit le plus strict de tout parlementaire, celle-ci reflète la totale méconnaissance du fonctionnement de l’institution universitaire, de la recherche et de la formation. Elle signale surtout, au nom de l’opportunisme populiste, l’irrespect et la remise en cause des libertés académiques, principe fondamental de valeur constitutionnelle et présent dans toute démocratie.

La CPU ne le répètera jamais assez : l’université, premier opérateur public de recherche en France, est un espace d’élaboration et de transmission du savoir. Près d’1,7 million d’étudiantes ou d’étudiants viennent s’y former chaque année. La mission de diffusion de la culture scientifique et technique fait de nos établissements des institutions de démocratisation de la connaissance scientifique, portée par près de 100 000 collègues enseignants-chercheurs. Cette mission est indispensable à la cité, à l’heure des désordres de l’information et du succès du complotisme, terreaux des extrémismes.

La Conférence des présidents d’université est solidaire de ses collègues et partage l’indignation de toute la communauté universitaire.