Élections régionales des 20 et 27 juin : propositions de la CPU

Les élections régionales des 20 et 27 juin 2021 sont l’occasion pour la Conférence des présidents d’université (CPU) de formuler, à l’attention de l’ensemble des candidates et candidats, des propositions fortes et de consolider les interactions futures entre les Régions et les universités.

La Conférence des présidents d’université (CPU) rassemble les dirigeants exécutifs des universités et d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche afin de porter la voix et les valeurs des universités dans le débat public. Représentant plus d’1,8 million d’étudiants et 200 000 personnels, la CPU est force de proposition et de négociation auprès des pouvoirs publics, des différents acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, des partenaires économiques et sociaux et des institutions territoriales, nationales ou internationales.

Avec l’ambition de créer « une nouvelle alliance stratégique » entre les régions et l’Université, la CPU a construit des propositions pour soutenir la jeunesse et la vie étudiante, pour accompagner l’insertion professionnelle des diplômés et la formation tout au long de la vie, pour renforcer l’accès aux études supérieures universitaires et l’ « universitarisation » des formations co-portées avec les régions, pour faire de la recherche et de l’innovation un levier de la relance et d’attractivité du territoire, pour mettre l’expertise scientifique au service des politiques publiques régionales ou encore pour mettre l’ambition européenne au cœur des territoires.

Dans la crise que connaît, avec d’autres, notre pays, les universités se sont fortement mobilisées pour assurer la continuité pédagogique et répondre à l’urgence sanitaire. De leur côté, les régions se sont aussi fortement mobilisées, dès  le début de la pandémie, pour aider les étudiants : fonds d’urgence de soutien, maintien des bourses et d’aides régionales, appels à projets « équipements pédagogiques et numériques » ou « vie étudiante », prêts d’outils informatiques, aide alimentaire, gratuité des transports publics, fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, etc.

Aujourd’hui, les universités s’engagent à préparer l’après-crise, et entendent être des leviers de la relance économique. Elles entendent le faire avec les régions. Au service des étudiants et des territoires.