Universités et innovation - Pour son colloque annuel, la CPU a formulé 14 propositions

31 octobre 2014

_MG_9626

« Les universités et l’innovation, agir pour l’économie et la société » : à Lyon, du 21 au 23 mai derniers, la CPU s’est interrogée sur la capacité des établissements supérieurs et de recherche à renforcer leur stratégie d’innovation. A l’occasion de la sortie des Actes du colloque, retour sur ces trois journées riches en réflexion et en propositions…
A l’heure où les Etats s’interrogent sur le degré de performance de leur système d’innovation dans un contexte de crise économique, la formation et la recherche sont placées au cœur des débats sur l’accroissement de la compétitivité par l’innovation.
Piloté par Guy Cathelineau, président de l’université de Rennes 1, le colloque a débuté par une allocution d’Alain Merieux, grand témoin et président de l’Institut Mérieux qui a présenté sa vision du processus d’innovation en défendant une conviction : « L’Université […] a un rôle clé à jouer pour construire la France de demain ». Françoise Moulin Civil, rectrice de l’académie de Lyon et Khaled Bouabdallah, président de l’université de Lyon, ont participé à l’ouverture du colloque, aux côtés de Jean-Loup Salzmann.
« L’innovation n’est pas un mécanisme linéaire allant de la recherche fondamentale générée dans des tours d’ivoire vers le produit innovant diffusé sur le marché. L’innovation implique un ensemble de compétences et d’interactions, non linéaires, entre une diversité d’acteurs : chercheurs, ingénieurs, designers, entrepreneurs, investisseurs », a souligné Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en clôture du colloque. Les universités, par leur rôle en matière de recherche et de formation, ont en effet un rôle primordial à jouer dans la montée en puissance de l’innovation française.

Quatorze propositions de la CPU

Comment, par la valorisation des connaissances qu’ils produisent, par la qualité et la rigueur de leurs recherches et de leurs formations, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche favorisent-ils l’émergence, la réalisation et l’exploitation de projets innovants et d’avenir ?
C’est cette problématique qui a rythmé les nombreuses tables rondes, regards croisés et ateliers thématiques des trois jours.
A l’issue du colloque, quatorze propositions concrètes ont été émises par la CPU autour des quatre thèmes suivants :
– Développer la culture de l’innovation et de l’entreprenariat ;
– Renforcer et simplifier la recherche partenariale pour accroître l’impact économique et sociétal du transfert ;
– Favoriser les mobilités entre la recherche et le monde de l’entreprise ;
– Prendre en compte les activités de transfert, de valorisation et d’innovation dans la carrière des personnels et les faciliter.

21 novembre 2017

La dernière réunion des « Correspondants Europe » des Universités s’est tenue à Bruxelles les mardi 7 et mercredi 8 novembre 2017.

17 novembre 2017

La commission vie étudiante et vie de campus de la CPU prend acte avec satisfaction des clarifications apportées...