Position de la CPU sur l’organisation de la recherche publique en France : Universités et organismes

3 juillet 2008

La CPU a déjà exprimé sa position en matière de relations avec les organismes de recherche nationaux. Cette position doit être précisée dans la perspective d’une réforme structurelle des EPST et de leurs partenariats avec les universités.

Nous tenons à rappeler, au préalable, que nous n’avons pas à nous prononcer sur la structure propre des organismes: l’acquisition des nouvelles compétences de l’autonomie, pour l’ensemble des universités françaises et des EPSCP, modifie la nature du partenariat avec les organismes nationaux, avec d’évidentes implications sur le fonctionnement et le rôle respectif de tous les partenaires du système de recherche, mais la position de la CPU ne doit porter que sur la nature des partenariats et sur la clarification des rôles de chacun.

Sur le même thème

14 décembre 2017

Jeudi 14 décembre, Gilles Roussel s'est exprimé sur le budget recherche 2018 et la répartition des moyens 2018 devant le CNESER.

17 octobre 2017

Quels sont les enjeux et les perspectives des sciences participatives pour les établissements ? Suite à la signature en mars dernier de la Charte des sciences et recherche participatives, la CPU org (...)