Avis de la CP2U concernant le Rapport Bach

5 juin 2008

La CPU est favorable, de longue date, à une réforme de la première année des études de santé dont l’objectif tendrait à éviter le gâchis humain engendré par le système actuel. Ceci doit s’insérer dans une réflexion plus globale sur l’intégration du secteur santé au sein du LMD et sur les passerelles devant exister entre les différents secteurs de formation.

La CPU attire l’attention sur la nécessité de bien réfléchir à l’évolution du contenu et de l’organisation de cette première année qui doit être une véritable année de formation si l’on souhaite que les réorientations soient possibles.

La CPU souligne aussi l’importance des moyens humains et matériels nécessaires à la bonne tenue des enseignements, au tutorat, aux concours et à la réorientation des étudiants. Ces moyens sont aujourd’hui largement insuffisants. La réorientation en fin de première année doit valoriser les compétences acquises par les étudiants. Elle doit être préparée, site par site, en ne la limitant pas aux seuls UFR de sciences, ni aux seules universités à secteur de santé et y intégrant les filières paramédicales.

Compte tenu de l’importance de ces questions, la CPU demande qu’une réunion de consultation soit organisée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche avant toute prise de décision.

Sur le même thème

25 juin 2012

Le Ministère des affaires sociales et de la santé, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et à la Conférence des présidents d’université, ont adopté le texte commun, (...)