Vade-mecum des correspondants Europe : améliorer la participation française à H2020

22 mars 2018

CPU Infos

Initié par le réseau des Correspondants Europe des universités , le vade-mecum propose des pistes pour améliorer la participation française aux programmes européens. Edité à l’occasion du colloque annuel de la CPU, à l’université de Dijon, les 15 et 16 mars derniers, le document est à présent consultable en version électronique.

Partant du constat que les établissements d’enseignement supérieur français sont trop faiblement représentés dans le programme européen pour la recherche et l’innovation (Horizon H2020), les correspondants Europe des universités¹ se sont mobilisés en réalisant ce vade-mecum.

A travers un état des lieux des activités liées aux projets européens, une réflexion sur le positionnement de ces activités dans l’écosystème étayée par des exemples de bonnes pratiques, ce vade-mecum se présente comme un outil d’aide à la définition de stratégies européennes ambitieuses visant à améliorer la participation française aux programmes européens.

Par ailleurs, on constate de grandes disparités d’organisation des cellules Europe en fonction des établissements eux-mêmes et en fonctions des sites. Le document donne ainsi aux correspondants Europe des clés pour mieux travailler ensemble.

Radiographie de l’existant, le document est voué à s’enrichir au fil du temps.

Il a été réalisé grâce au soutien du groupe Caisse des dépôts.

1. Le comité de pilotage était constitué des correspondants Europe de l’université Paris-Dauphine, de la Plateforme projets européens -2PE des Universités et Écoles bretonnes , de l’université de Lille, de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, de l’université de Strasbourg, de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et de l’École Normale Supérieure.

Sur le même thème

10 janvier 2019

La CPU a produit en octobre 2018 une note...

3 janvier 2019

A l’issue d’une réunion des trois conférences de Présidents d’universités...