Université Paris-Diderot : Jour J pour le nouveau fablab

17 janvier 2017

CPU Infos

Le 16 janvier dernier, le fablab de l’université Paris-Diderot a ouvert ses portes au public. Au cœur du bâtiment dédié à la pédagogie numérique, un espace de réflexion, de partage et de création est mis à la disposition de la communauté universitaire et du grand public.

A peine entré dans le fablab de l’université Paris-Diderot, on est saisi par une odeur de bois très particulière qui nous plonge immédiatement dans l’athmosphère et la spécificité de ce lieu dédié à la création, à la recherche et à l’innovation.

Une première salle claire et conviviale est réservée au travail en commun et au partage des connaissances : quatre tables permettent de se réunir en petit groupe, une table connectée facilite le « co-working » tandis qu’un grand tableau magnétique incite les visiteurs à noter leurs idées, à les partager et à les commenter pour leur donner forme et réalité. « Nous avons aussi un mur d’idées dans le fablab, qui permet la rencontre entre celui qui a l’idée et celui qui sera capable de la concevoir », indique Anne Vanet, vice-présidente numérique de l’université Paris-Diderot et responsable du fablab.

Après avoir parcouru cette salle, on pénètre dans un second espace qui ressemble davantage à un laboratoire. Ici, on peut créer des prototypes, des objets pédagogiques, des outils pour la recherche… On peut imprimer et scanner en trois dimensions, utiliser les découpeuses vinyle et laser et même s’adonner à la broderie numérique. Des perceuses, des petites scies et des meuleuses jouxtent une table d’électronique qui permet de connecter les objets fabriqués.

L’enseignement et la recherche, mission première du fablab de Paris-Diderot

« A l’origine, le fablab a été créé pour l’enseignement supérieur et à la recherche ». Du lundi au jeudi, le matin, des plages horaires sont réservées aux étudiants et aux enseignants-chercheurs. Ces derniers peuvent préparer leur cours, créer des prototypes à but pédagogique, comme des impressions 3 D de la protéine de la grippe ou encore celles du virus HIV.

Ce lieu est « source d’innovation car il permet de croiser les mondes », indique Anne Vanet. Beaucoup de disciplines scientifiques sont enseignées à l’université Paris-Diderot. Grâce au fablab, la physique, la chimie et la biologie côtoient le design, la culture et la mode. « Nous avons, par exemple, un partenariat avec l’Ecole Supérieure Nationale d’Architecture de Paris qui se trouve à quelques encablures de l’université ». Et tous les établissements d’Université Sorbonne Paris Cité sont invités à s’y rendre.

Un lieu ouvert à tous

Si la communauté universitaire reste la cible prioritaire, le lieu a pour vocation d’être ouvert à tous. Tous les après-midi, les passionnés comme les amateurs peuvent s’y rendre pour stimuler leur créativité. Dans cette optique, le fablab s’est mis en relation avec la Maison des jeunes et de la culture (MJC) pour inciter les habitants du quartier à venir découvrir les possibilités de cet espace.
Enfin, le vendredi est le jour réservé aux entreprises qui peuvent louer le fablab ce qui permet de le rendre financièrement relativement autonome.

On l’aura compris, dans ce lieu où les dynamiques se créent grâce à la diversité, le collaboratif et le bien commun sont les maîtres-mots.

Sur le même thème

6 septembre 2017

Depuis plusieurs années la CPU est partenaire du festival PARISCIENCE. Ouvert à tous, ce festival est un condensé des meilleurs documentaires scientifiques mondiaux.

6 juin 2017

C’est une formation à distance conçue pour et avec les doctorant(e)s des huit...