Université : les fondations, une dynamique au service de l'enseignement supérieur, de la recherche et des territoires

Depuis 10 ans, la loi LRU permet aux universités de créer leur fondation, et les trois quarts d’entre elles se sont emparées de cette opportunité, collectant ainsi de plus en plus de fonds. Une chercheuse de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée a mené une enquête, avec le soutien de la Conférence des présidents d’université et du réseau des fondations qui regroupe 44 d’entre elles. Les résultats éclairent sur le fonctionnement des fondations, les montants collectés, l’identité des donateurs, les projets auxquels sont affectés les dons et les effets bénéfiques pour l’université, ses partenaires et son territoire.

Depuis 10 ans, plus de 231 millions d’euros ont été collectés grâce à la mobilisation sur le terrain des équipes qui ont su fortement se professionnaliser et partager leurs bonnes pratiques. Ces fonds ont été affectés au financement de projets concrets : des chaires, des projets de recherche, des formations universitaires innovantes, des bourses « égalité des chances » et au mérite, des projets immobiliers et environnementaux, des équipements favorisant l’intégration des personnes en situation de handicap, des projets étudiants comme des créations d’entreprises, des mobilités internationales entrantes et sortantes pour les chercheurs et les étudiants,….

Si la collecte de fonds semble parfois la partie la plus visible de leur activité, celle-ci n’est que l’outil au service des projets et les fondations ont permis aux universités de renforcer les relations et partenariats avec les entreprises, d’amplifier leurs activités de recherche et de formation, de soutenir les étudiants, de développer leurs réseaux notamment d’anciens étudiants, et ainsi de venir en soutien de la stratégie de l’établissement.

Comme le souligne Dominique Lefebvre, Président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise : « La communauté d’agglomération de Cergy Pontoise (CACP) était déjà à l’origine de la création de l’université de Cergy-Pontoise. Depuis, elle l’a toujours soutenue dans ses projets de développement. Il était logique que la CACP soit ambassadeur des projets auprès des entreprises et devienne membre-fondateur de sa fondation partenariale. »

Sans surprise, 87% des dons proviennent du mécénat des entreprises suivi par celui des collectivités et des particuliers : anciens étudiants, parents, personnels de l’université.

« Nous avons participé à la création de la Fondation pour la Recherche en Chimie et c’est avec fierté que nous construisons chaque jour des relations avec ses chercheurs grâce à un laboratoire industriel sur le campus strasbourgeois, pour favoriser l’émergence de solutions innovantes plus rapidement. » Thierry Herning, Directeur Général BASF

Les entreprises mécènes s’appuient sur 4 motivations principales : une raison d’image, une recherche de visibilité auprès des étudiants, un axe de leur stratégie liée à la RSE et la volonté de développer ou traduire des liens privilégiés avec l’université. Mais peuvent être aussi cités plus spécifiquement la volonté de se rapprocher des laboratoires de recherche pour développer leur R&D, d’avoir des contacts étroits avec des chercheurs et/ou des enseignants et de soutenir des projets d’excellence au bénéfice de l’attractivité du territoire tout en faisant partie d’une communauté de mécènes et donateurs se retrouvant autour de valeurs communes et en bénéficiant de déductions fiscales.

« L’attractivité du territoire, sa capacité à rayonner au niveau national et international, à attirer entrepreneurs, investisseurs, étudiants…est un enjeu stratégique majeur pour le Crédit Mutuel Arkéa. Il était donc évident pour notre banque coopérative et territoriale de s’engager au côté de la Fondation Rennes 1 » Anne Le Goff, Secrétaire générale Crédit Mutuel Arkéa

Bien que loin encore des modèles anglo-saxons, la prise de conscience des enjeux essentiels liés au soutien au développement de la recherche publique et de l’enseignement supérieur progresse sensiblement dans la société française. Les fondations ont grandement contribué à cette évolution.

Le réseau des fondations regroupe actuellement 44 fondations membres du Réseau des fondations des universités.

Contact : Johanne FERRY DELY- Tél. 06 07 53 06 66 – jfd@cpu.fr

Sur le même thème

7 février 2019

Réuni ce 7 février, le conseil d’administration de la Conférence des présidents d’université salue favorablement...

4 octobre 2018

A la lecture du projet de loi de finances 2019, le conseil d’administration de la CPU s’interroge sur la réalité de la priorité...