Université d’été de la CPU : deux journées intenses autour de scientifiques de haut vol

4 septembre 2018

Pierre angulaire de l’Université, le savoir, mené à l’Université, a été mis à l’honneur cette année, lors de l’université d’été de la CPU. Les 29 et 30 août, des scientifiques de renom ont débattu avec les présidents d’université sur l’impact de l’intelligence artificielle, les évolutions de la biologie ou encore les technologies quantiques et leurs impacts : une façon de revenir aux fondamentaux avant d’attaquer la rentrée universitaire.

Les impacts de l’intelligence artificielle. Jamal Atif, professeur université Dauphine, chargé de mission à l’INS2I CNRS :

Les évolutions de la biologie. Catherine Jessus, directrice de l’Institut de sciences biologique du CNRS :

Les évolutions de la biologie. Pascale Cossart, professeur à l’Institut Pasteur, membre de l’Académie des sciences :

Les technologies quantiques et leurs impacts. Philippe Grangier, directeur de recherche, laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique / CNRS :

Neurosciences et sciences de l’apprentissage. Stanilas Dehaene, professeur au collège de France, laboratoire de neuroimagerie cognitive, CEA DRF / Joliot, Inserm, Université Paris Sud :

Transversalité en sciences sociales. Patrick Boucheron, professeur au collège de France :

23 juillet 2019

La CPU se réjouit de la libération de notre collègue Madame Füsun Üstel...

23 juillet 2019

La CPU dénonce l'arrestation et l’incarcération à Téhéran depuis juin 2019 de Madame Fariba Adelkhah...