Université à la Une : A Lyon, une plateforme pour rapprocher les doctorants des entreprises

Doctor’Entreprise, c’est le nom donné au dispositif concret de rapprochement entre les entreprises, les laboratoires de recherche et les futurs doctorants initié en 2012, par l’Université de Lyon et le Medef Lyon-Rhône. L’objectif : permettre à un jeune doctorant d’intégrer une entreprise pendant ses années de recherche.
C’est le 17 octobre dernier, à Lyon, qu’a été lancée la plateforme web dédiée au dispositif, en présence de Khaled Bouabdallah, président de l’Université de Lyon et de Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône. Il s’agit de simplifier la mise en relation des entreprises avec des chercheurs qui ont des compétences spécifiques et dont l’objet de recherche peut correspondre au projet de développement de la société. Le site permet un accompagnement des entreprises dans leur démarche de recrutement.  « Doctor’Entreprise est une initiative innovante portée par l’Université de Lyon et le MEDEF Lyon-Rhône. Ce site web concrétise nos efforts mis en place depuis 2012 pour développer la thèse en entreprise », souligne Khaled Bouabdallah.
Alors que le titre de docteur est le plus haut titre universitaire reconnu dans le monde, on constate que les doctorants sont sous-représentés dans les entreprises.
La démarche Doctor’Entreprise entend ainsi lever un certain nombre de blocages autour de la recherche privée, alors qu’une thèse sur trois conduit à un dépôt de brevet. « Du côté des entreprises il peut y avoir une certaine appréhension, surtout venant des PME. Cela peut effrayer un chef d’entreprise, qui n’a pas forcément bac + 8 de recruter quelqu’un de ce niveau », explique Khaled Bouabdallah. (La tribune du 17 octobre 2014). « Il nous faut également casser certaines images fausses de l’entreprise auprès des doctorants ».

Une collaboration étroite
Engagé dans une entreprise, un doctorant va, durant trois ans en CDD, partager son temps de travail entre un laboratoire de recherche et la société qui l’emploie. Celle-ci pourra bénéficier des moyens scientifiques et techniques du laboratoire. A l’issue des trois ans, le jeune chercheur soutiendra sa thèse de doctorat et pourra, bien évidemment, être recruté en durée indéterminée par l’entreprise.
Avant l’entrée en service du site, 35 mises en relation avaient été réalisées par l’Université de Lyon et le Medef. Les deux partenaires espèrent rapidement augmenter ce chiffre.

Photo : Université de Lyon

Sur le même thème

17 novembre 2017

La commission vie étudiante et vie de campus de la CPU prend acte avec satisfaction des clarifications apportées...

26 octobre 2017

Malgré les efforts constants de sensibilisation faits par les établissements, la Conférence des présidents d’Université (CPU) constate...