Une première journée dédiée aux référents « racisme et antisémitisme » de l’ESR

24 novembre 2016

CPU Infos

Le 7 décembre prochain, la CPU et le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche organisent la première journée des référents « Racisme et antisémitisme » de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette journée vise à lancer officiellement le réseau des référents « racisme et antisémitisme », dont la désignation au sein des établissements est prévue par le plan ministériel de « Grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République ».

Après les attentats qui ont visé le cœur des valeurs républicaines, la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République a été lancée par Najat Vallaud-Belkacem, le 22 janvier 2015.

La mesure onze « Renforcer la responsabilité sociale des établissements d’enseignement supérieur » indique clairement la nécessité pour tout établissement de « désigner un référent “racisme et antisémitisme” au sein de chaque établissement ».

Sur le terrain, les référents racisme ont pour objectif d’informer et de sensibiliser le plus grand nombre, notamment lors de la semaine dédiée à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme qui se déroule au mois de mars.

Le 7 décembre prochain, ces référents se réunissent donc pour la première fois.

Une journée riche en échanges

En présence de Gilles Clarveul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et de Jean-Loup Salzmann, président de la CPU, la journée sera structurée autour de moments forts :

– En introduction, une conférence « Racisme et antisémitisme : de quoi parle-t-on ? » qui donnera la parole au sociologue Didier Lapeyronnie et à l’historien Pap Ndiaye ;
– Une table ronde animée par Fabienne Blaise, présidente de l’université de Lille Sciences humaines et sociales sur « la prévention du racisme et de l’antisémitisme dans les établissements d’enseignement supérieur » ;
– Un point juridique « Que dit, que peut le droit ? » animé par Emmanuel Roux, président de l’université de Nîmes et président de la commission juridique de la CPU ;
– Et trois ateliers thématiques « Mobiliser les équipes et monter des projets », « Connaître et apprendre à formaliser les dispositifs de lutte contre les discriminations » et « Nouer des partenariats territoriaux et nationaux » auxquels les participants sont invités à s’inscrire.

Télécharger le programme de la journée du 7 décembre 2016

Télécharger le formulaire d’inscription à renvoyer à Cristina Joaquim : Cristina.JOAQUIM@cpu.fr

La CPU impliquée sur la thématique

Depuis deux ans, la CPU s’est fortement mobilisée pour apporter des clés de compréhension scientifiques sur la radicalisation et le défi que représente la laïcité dans notre société :

– Le 4 mai 2015, la CPU et le CNRS organisaient le colloque « Intégrisme et terrorisme : Eclairages de la recherche françaises en sciences humaines et sociales », sous l’égide de l’alliance Athéna dans les locaux de l’Assemblée nationale.
– Le 20 janvier 2016, la CPU organisait, en partenariat avec le Camp des Milles, un colloque intitulé « Extrémismes et terrorismes (2), évolutions des processus de radicalisation ».
– Le 19 mai 2016, le colloque « La laïcité et ses débats – Un défi pour l’Université dans son combat pour les valeurs de la République » a permis à des enseignants-chercheurs et experts venus d’horizons variés de se retrouver pour éclairer le débat.

A noter aussi : la réédition du guide « La laïcité dans l’enseignement supérieur » en septembre 2015 qui entend apporter aux acteurs des universités des réponses aux interrogations relatives à la mise en œuvre du principe de laïcité dans leurs établissements.

Sur le même thème

14 mars 2017

Pour la seconde fois, les référents « racisme et antisémitisme » se réunissent le 23 mars prochain, le temps d’un après-midi...

23 mai 2016

Le 19 mai dernier, la CPU organisait, dans ses locaux, le colloque « La laïcité et ses débats - Un défi pour l’Université...