Une concertation pour améliorer les conditions de vie des étudiants

Le 20 mai dernier, Najat Vallaud-Belkacem lançait le plan national vie étudiante au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : une concertation qui devrait aboutir à des premières mesures dès la rentrée prochaine. Pendant deux mois, les acteurs concernés réfléchiront ensemble, à travers quatre ateliers thématiques, à des voies d’amélioration des conditions de vie des étudiants.

Le plan national vie étudiante « doit être mis au service de deux objectifs politiques essentiels : l’accessibilité à l’enseignement supérieur et à la réussite universitaire ; et la construction du parcours d’autonomie des étudiants », a affirmé Najat Vallaud-Belkacem, à l’occasion du lancement de la concertation.
Cette dernière réunira l’ensemble des acteurs concernés : organisations étudiantes représentatives (Unef, Fage, PDE, UNI), le Cnous, la CPU, la CGE et la Cdefi, les représentants des collectivités (ARF, Avuf), les ministères concernés ainsi que les acteurs associatifs spécialisés selon les thèmes.

Des ateliers de travail structurés
Après le lancement du Plan par la ministre, les acteurs se sont retrouvés en groupes restreints pour réfléchir ensemble à des améliorations possibles des conditions de vie étudiante. Quatre ateliers se sont ainsi constitués pour soumettre des propositions concrètes :
– « simplifier les démarches étudiantes et renforcer l’accès au droit »,
– « Améliorer les conditions de vie et d’étude »,
– « Améliorer la santé des étudiants » ;
– « Dynamiser la vie de campus et l’engagement des étudiants ».
Ce dernier groupe est animé par Gilles Baillat, président de l’université de Reims Champagne-Ardenne et président de la commission vie étudiante et des questions sociales à la CPU.

« Les mesures retenues auront vocation à être rapidement prises en compte par les schémas directeurs de vie étudiante », a précisé la Ministre. Les ateliers ont appelés ainsi à rendre leurs conclusions d’ici la mi-juillet, pour des mesures effectives dès la rentrée prochaine.

Sur le même thème

22 mai 2018

Le Challenge innovation sécurité routière fait appel à toute la créativité et l’inventivité des étudiants de l’enseignement supérieur pour initier de nouveaux produits et services en fave (...)