Trophées solidaires : mettre la solidarité au cœur des études

C’est une compétition amicale ouverte à tous les étudiants français et francophones de l’Enseignement supérieur. Depuis le 25 novembre, les étudiants qui le souhaitent peuvent s’inscrire à ce concours qui récompense les meilleurs projets solidaires de proximité ou à l’international. Pour la première fois, la CPU est partenaire de l’évènement.

Soutenir la dynamique d’engagement solidaire au sein de l’Enseignement supérieur et valoriser cet engagement dans le parcours professionnel et personnel des étudiants : tels sont les deux objectifs de ce concours dont la troisième édition a débuté le 25 novembre.

Pour concourir, les étudiants, toutes disciplines confondues, doivent constituer une équipe de deux personnes minimum et présenter leur projet dans une des deux catégories : projet de proximité ou projet à l’international.

L’inscription se fait sur le site des Trophées solidaires.

Une plateforme d’aide pour les étudiants

Le site Internet des Trophées solidaires offre aussi aux étudiants une plateforme d’aide à la réalisation de leurs projets. Grâce à cette plateforme, les étudiants peuvent :

– Découvrir les associations qui recherchent des étudiants bénévoles ou qui peuvent accompagner leurs initiatives ;
– Avoir une visibilité sur les réseaux qui soutiennent leurs désirs d’engagement (formations, bourses…) ;
– Disposer de tutoriels vidéos, de MOOC et de rencontres pour mener à bien leur projet.

Deux catégories et huit prix

Les Trophées solidaires sont dotés de huit prix répartis entre les projets de proximité et les projets à l’international.
Le premier prix de proximité, d’une valeur de 5000 euros, récompensera le meilleur projet de développement durable et solutions climat.

L’année dernière, le concours avait, par exemple, permis de récompenser le projet « Pote emploi » dont l’objectif principal est de lutter contre le chômage massif des jeunes de quartiers populaires réalisé par des étudiants de l’université Paris Descartes, le projet « diagnostic participatif et gestion des déchets à Coyah” (en Guinée) par des étudiants de l’université Panthéon Sorbonne ou encore « Ciné Action !» par des étudiants de l’université de Lille.

Cette année, les inscriptions ont cours jusqu’à la mi-avril 2016. Et la remise des prix aura lieu en juin.

Sur le même thème

3 juillet 2017

« Si la France fait partie des grandes puissances mondiales, c’est à l’excellence de notre éducation, de notre enseignement supérieur, de notre recherche qu’elle le doit »