Tour de France des gestes éco-responsables : les étudiants mobilisés

Du 24 novembre au 5 décembre 2014, 100 000 étudiants sont attendus pour participer au Tour de France des gestes éco-responsables. Cette opération a pour but de véhiculer les bonnes pratiques en matière de développement durable au quotidien, pour aider les jeunes à réduire leur empreinte carbone.

C’est le rendez-vous annuel des étudiants pour s’informer des gestes simples du quotidien, qui, en devenant des réflexes, permettent de faire baisser la production de carbone de chacun. L’évènement, créé en 2010, prend chaque année de plus en plus d’ampleur.

Un programme riche et ludique
Pour cette cinquième édition, 67 journées d’animation sont prévues dans toute la France. Au programme : des ateliers de sensibilisation se tiendront chaque jour à l’heure du déjeuner, entre 11h30 et 14h, dans les 62 restaurants universitaires mobilisés pour l’occasion. Dispensés par deux à quatre formateurs, les ateliers aborderont l’éco-responsabilité sous trois thèmes : l’alimentation, le tri et le recyclage.
Des ateliers ludiques, démonstratifs et participatifs pour avoir un comportement responsable seront proposés, parmi lesquels :
–    Un atelier Alimentation : « CO2 dans ton assiette » ;
–    Un atelier « Tri dans ton caddie » : produire le moins possible ;
–    Un atelier Recyclage : collecte de petits appareils électriques.
Cette année, 25 villes ont répondu présentes : Bordeaux, Créteil, Nancy, Nanterre, Orléans, Reims, Rennes, Toulouse, Tours, Amiens, Angers, Besançon, Clermont-Ferrand, Dijon, Lille, Lyon, Metz, Montpellier, Nantes, Aix-en-Provence, Marseille, Nice, Rouen, Pau et Versailles.

Chaque édition permet de collecter en moyenne 100 kg de piles, batteries et petits appareils électroniques, de distribuer 20 000 calendriers de la saisonnalité des fruits et légumes et presque autant de mode d’emploi de recyclage. Tous les ans, le Tour de France accueille 4 000 étudiants supplémentaires dans les ateliers.

A l’initiative de l’Ademe et de l’Association des Villes Universitaires de France (AVUF), l’opération est soutenue par le groupe MGEN, la CPU et la Caisse des Dépôts.