Suppression de crédits dans l'ESR : la CPU inquiète

13 juillet 2017

Position

La Conférence des Présidents d’Université s’inquiète des annonces de suppression de 331 millions d’euros dans le budget de l’ESR en 2017. La CPU n’a pas été consultée ni informée de ces choix qu’elle déplore. L’augmentation attendue de 40 000 étudiants à l’Université dans quelques semaines ne pourra se faire dans des conditions acceptables si l’Etat restreint les moyens qu’il entend consacrer à l’enseignement supérieur et la recherche. La CPU a demandé il y a quelques jours à la ministre le dégel des réserves de précaution afin que les universités puissent répondre aux attentes des étudiants, et financer les mesures catégorielles qui s’appliquent à leurs personnels. Cette décision orthogonale avec la demande de la CPU nous inquiète, et parait incompréhensible alors que nous allons nous réunir, dans quelques jours, pour engager ensemble la réforme du premier cycle, qui ne pourra se faire sans confiance ni sans moyens supplémentaires.

Sur le même thème

6 juillet 2018

Dans un contexte où les moyens font cruellement défaut pour l’enseignement supérieur et la recherche français...

6 juillet 2018

A l’heure où les universités préparent la rentrée qui verra la mise en place et la montée en puissance progressive de la loi ORE...