« Stop aux dangers dans les soirées d’inté » : une charte commune pour une responsabilité partagée

11 octobre 2018

Communiqués

Afin de palier les risques liés aux évènements organisés pour l’intégration de nouvelles promotions, la CPU a co-signé, le 10 octobre dernier, une charte «Événements festifs et d’intégration étudiants : Vers une démarche de responsabilité partagée» avec Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’ensemble des acteurs de la vie étudiante et les représentants des établissements et des rectorats.

 

« La réussite académique et le développement personnel des étudiants sont la raison d’être de l’enseignement supérieur et notre objectif premier. Or, chaque année, les évènements organisés pour l’intégration des nouvelles promotions sont associés à des prises de risques, qui peuvent conduire à des drames », indiquent les signataires (1) en préambule de la charte.

Celle-ci entend donc accompagner les associations étudiantes, les établissements et les rectorats dans l’organisation d’évènements festifs et d’intégration.

Dans son article 1, la charte met en exergue les principes directeurs d’organisation d’évènements festifs et d’intégration étudiants qui comprennent notamment le respect du cadre légal en matière de bizutage, de commercialisation d’alcool, et de lutte contre toutes les formes de discrimination ».

Cette charte sera déclinée, dans chaque établissement d’enseignement supérieur, en fonction des pratiques, des contextes et des acteurs locaux. Elle sera adoptée par le ou les conseil(s) d’établissement.

Les signataires de la charte sont le MESRI, la CPU, le CNOUS, la CGE, la CDEFI, la Conférence des recteurs, la Fage, Parole Etudiante, l’UNI, l’Unef

Sur le même thème

18 octobre 2018

La Conférence des présidents d’université a appris à la lecture du projet de loi de finances 2019...