Solidarité avec les universitaires turcs

Deux collègues enseignants chercheurs turcs sont actuellement victimes de pratiques d’un autre âge portant gravement atteinte aux libertés les plus fondamentales au nombre desquelles la liberté académique.

Le professeur Füsun Üstel est actuellement emprisonnée en raison des positions qu’elle a prises pour la défense des droits de l’homme. Dans le même temps, notre collègue Tuna Altinel, Maître de conférences à l’université de Lyon, après s’être fait, dans un premier temps, confisquer son passeport , a depuis été arrêté et se trouve actuellement emprisonné.
La Conférence des présidents d’université réaffirme sa solidarité à l’égard de ses deux collègues et, plus largement, à l’égard de toutes celles et de tous ceux qui se trouvent aujourd’hui en Turquie dans l’incapacité d’assurer leur mission au mépris de leurs droits les plus élémentaires. Elle saura en toutes circonstances le rappeler jusqu’à la normalisation de leur situation.

 

Communiqué actualisé le 13/05/2019.

Sur le même thème

18 septembre 2019

A quelques mois de l’examen au Parlement de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, la CPU détaille ses propositions dans un document structuré autour de trois problématiques : l (...)