Société : une réserve citoyenne pour transmettre les valeurs de la République

Inscrite au cœur de la Grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République, la réserve citoyenne de l’éducation nationale vise à permettre à l’Ecole de trouver parmi les forces vives de la société civile des personnes volontaires qui s’engagent aux côtés des enseignants et des équipes éducatives pour la transmission des valeurs de la République. Le 12 mai dernier, le dispositif a été officiellement lancé par Najat Vallaud-Belkacem.

La réserve citoyenne de l’éducation nationale constitue une forme d’engagement individuel bénévole : elle répond aux demandes nombreuses de citoyens désireux d’apporter leur concours à la transmission des valeurs de la République.
Le but est d’offrir aux enseignants un vivier de personnes extérieures susceptibles d’intervenir dans leurs classes pour illustrer leur enseignement dans l’un des champs d’expertise définis par le ministère (actualité et médias, arts et culture, citoyenneté et valeurs de la République, droit, environnement, histoire et mémoire, international, monde professionnel, santé et prévention, droits des femmes ou de l’enfant) .

Les Universités pleinement engagées dans la démarche
Le 12 mai, des conventions ont été signées avec des « ambassadeurs » de la réserve parmi lesquels la CPU, l’Ena, la Ligue de l’enseignement, les Cemea, les Francas, le Cnous et la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi). Tous s’engagent à promouvoir la réserve citoyenne non seulement auprès de leurs membres, mais aussi auprès du grand public.
La CPU inscrit cette initiative à la fois dans le cadre des actions que les universités ont engagées après les attentats de janvier, renforcées lors de l’attentat contre l’université de Garissa, mais aussi dans le cadre de ses initiatives pour la promotion et la diffusion des travaux des universitaires permettant d’éclairer l’actualité, pour la facilitation des poursuites d’études en prison, pour le développement de l’engagement étudiant et le développement à grande échelle du service civique dans les Universités.

Des champs d’activités variés
Les réservistes sollicités par les enseignants et les équipes éducatives sont principalement chargés d’illustrer, par des témoignages tirés de leur expérience professionnelle ou personnelle, les enseignements et activités éducatives en matière d’éducation à la citoyenneté et à la laïcité, d’éducation à l’égalité entre filles et garçons, de lutte contre toutes les formes de discrimination, de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, de rapprochement de l’école et du monde professionnel et d’éducation aux médias et à l’information.
Ils peuvent également participer à des actions destinées à développer la vie démocratique au collège et au lycée et à développer les initiatives des jeunes dans l’école ou en dehors de l’école.

Les modalités d’inscription
Toute personne majeure peut candidater à la réserve citoyenne. Il suffit de remplir le formulaire en ligne. Les candidats doivent exprimer leur motivation et indiquer leurs champs de compétence ainsi que le périmètre géographique de leur intervention.
Les candidatures sont traitées par l’académie de résidence. Lorsque la candidature est retenue, les réservistes peuvent être sollicités directement par des enseignants ou des personnels éducatifs.

Crédit photo : Laurent Péjoux

Sur le même thème

22 juin 2018

Presse nationale, presse quotidienne régionale, télévision, radio, magazine, on parle de l'Université dans les médias.

18 juin 2018

Presse nationale, presse quotidienne régionale, télévision, radio, magazine, on parle de l'Université dans les médias.