Situation de Roland Marchal

Le bureau de la CPU a appris l’arrestation de Roland Marchal, chercheur à l’Institut d’études politiques de Paris, détenu en Iran depuis le mois de juin dernier. Elle demande instamment au gouvernement français de poursuivre les négociations avec les autorités iraniennes en vue de sa libération et de son retour en France.

Le bureau de la CPU exprime à nouveau sa solidarité à l’égard de Fariba Adelkhah, chercheuse au sein de la même institution, arrêtée au même moment et dont la détention arbitraire se poursuit.

Il dénonce les atteintes réitérées à la liberté académique et aux droits individuels des personnes.

Sur le même thème

21 novembre 2019

« Signaux faibles, expertise et prospective...

6 novembre 2019

Les présidentes et les présidents d’université sont sensibles à l’inquiétude et à la solidarité exprimées par un collectif de collègues universitaires...