Rôle stratégique des responsables développement durable, responsabilité sociétale et patrimoine de l'ESR

Plus de 130 participants ont répondu présents à la 7e assemblée annuelle des responsables DD&RS et patrimoine des établissements membres de la CPU et de la CGE. Les Conférences se félicitent de cette mobilisation qui témoigne de l’importance croissante du sujet dans les universités et les écoles.

L’assemblée a débuté par le bilan annuel de l’auto-évaluation des établissements via le  référentiel DD&RS de l’enseignement supérieur et de la recherche : 67 établissements avaient réalisé leur auto-évaluation au 5 octobre 2018 pour 67 en 2017. Cette stabilité s’explique notamment par les regroupements en cours et le choix de certains établissement de faire leur auto-évaluation tous les deux ans. L’auto-évaluation étant obligatoire une fois le label DD&RS obtenu, la CPU et la CGE prévoient une progression sensible en 2019, avec probablement une quarantaine d’établissements labellisés contre 20 cette année.

La CPU, la CGE et le CIRSES (Collectif pour l’intégration du DD&RS dans l’ESR) annoncent le lancement de la plateforme PERSEES (officiellement en ligne en janvier 2019), la phase de test étant désormais terminée. Soutenue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), la Banque des territoires (CDC), les CROUS et la MGEN, cette plateforme aura pour objectifs d’assurer une mission d’intérêt général, de faciliter l’auto-évaluation et la labellisation DD&RS, et de faire remonter des indicateurs annuels au MESRI.

Cette plateforme permettra également, pour les adhérents du CIRSES, un auto-diagnostic de l’établissement, l’édition automatique de rapports d’activités et des formations complémentaires. Dans une perspective de valorisation des bonnes pratiques, ce site sera en lien avec ESResponsable.org qui s’affirme comme l’espace de référence dans l’enseignement supérieur et la recherche pour la diffusion des bonnes pratiques en matière de DD&RS et patrimoine. En outre, il sera possible, au premier trimestre 2019, de faire du reporting avec les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) qui seront mis en cohérence avec les 5 axes du référentiel DD&RS, résultat d’un travail très approfondi mené en 2018 par les Conférences et des référents volontaires. La plateforme PERSEES permettra enfin de disposer d’une base de données et d’évaluer les actions engagées sur plusieurs années. Tout établissement, qu’il soit membre ou non de la CPU et de la CGE, pourra s’inscrire sur la plateforme PERSEES.

Le CIRSES annonce la plénière du Label DD&RS qui aura lieu en janvier 2019 et rappelle qu’en tant qu’opérateur de la labellisation (http://label-ddrs.org/), le réseau compte cette année 140 membres contre 89 en 2016 et 65 en 2014, permettant une collaboration inédite entre écoles et universités.

Cette journée illustre également la qualité de la collaboration entre la CPU et la CGE depuis 8 ans, sur le sujet du DD&RS, sujet qui fédère à 100% les universités et les écoles, incarnant les valeurs du développement durable.

Toutes les parties prenantes ont répondu présent lors de cette journée, notamment le MESRI, le MTES, la CDC-Banque des territoires, l’AVUF, la FNCAS, le REFEDD, le Comité 21… Le MTES rappelle l’engagement de la France à atteindre les ODD et appelle les établissements d’enseignement supérieur et de recherche à contribuer à la feuille de route de l’agenda 2030. La CPU et la CGE illustrent d’ores et déjà leur engagement comme en témoigne la publication d’un guide sur les ODD dans les métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche, dont la version anglaise devrait être prochainement mise en ligne.

La CPU et la CGE ont également rappelé les priorités: appropriation des outils, donner une plus grande visibilité aux actions DD&RS, collaboration avec l’HCERES sur le croisement des référentiels, consolidation de la  sphère d’influence des conférences, sensibilisation aux enjeux du DD&RS, en particulier via l’opération Agir ensemble, portée par l’AVUF.

L’enjeu de la réalisation de campus durables est également au cœur des priorités de la communauté universitaires et permet de souligner l’attente forte des étudiants, que ce soit en termes de vie de campus ou de formation et de recherche en matière de DD&RS.  La CPU alerte à nouveau sur la spécificité du patrimoine universitaire et sur la ‘bombe énergétique’ qui attend l’Etat si rien n’est fait rapidement…

La CPU et la CGE estiment qu’il faut amplifier les actions dans les années qui viennent autour de trois défis : que 100% des établissements à moyen terme mettent en œuvre une politique DD&RS, que les établissements identifient des relais dans chaque service, intégrant leur impact environnemental et sociétal, et enfin que la gouvernance de tous les établissements s’engage officiellement sur le DD&RS.

Service presse :

  • CPU : Xavier Teissedre – 01 44 32 92 45
  • CGE : André Bismuth – 01 46 34 77 58

Sur le même thème

30 octobre 2018

La CPU a créé Lettre Actu CPU Transition écologique et énergétique en 2015, à la demande de responsables DD&RS de l’enseignement supérieur et de la recherche

29 octobre 2018

La CPU et la CGE organisent l'Assemblée annuelle des référents Développement durable et Responsabilité sociétale ...