Revue urbanisme : un hors-série centré sur l’innovation, les universités, et l’économie de la connaissance

18 décembre 2014

Publication

Pour la troisième fois, la revue Urbanisme s’associe à la CPU et à la Caisse des dépôts pour rendre compte des mutations universitaires. Cette fois, c’est l’innovation, à travers ses composantes, ses liens avec la recherche publique, son transfert vers le marché, sa géographie et ses acteurs, qui est mise à l’honneur.

Inspiré du colloque « Les universités et l’innovation : agir pour l’économie et la société » organisé par la CPU du 21 au 23 mai 2014 à l’université de Lyon 2 et Lyon 3, ce numéro met en lumière les enjeux, les politiques publiques et les acteurs en privilégiant à la fois un traitement de terrain et des interviews politiques et stratégiques. Il s’attache à la dimension territoriale de la fabrication de l’innovation et à la montée en puissance de l’économie de la connaissance dans toutes ses composantes. Il rend compte de la « fabrication » d’écosystèmes de l’innovation, à travers de bonnes pratiques, des mises en récits ainsi que la présentation d’outils. Il est par ailleurs enrichi de travaux de chercheurs.

L’innovation, une problématique actuelle
Point de départ de la montée en puissance de la thématique de l’innovation : la loi pour l’enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013 qui inscrit le transfert de l’innovation comme une mission à part entière de l’enseignement supérieur. La recherche publique, est ainsi mise « au service de la société » et doit donc se rapprocher du monde économique.
Cette même loi rend obligatoires les regroupements universitaires, notamment par la création des COMUE. 25 regroupements réunissent désormais l’ensemble des universités, des grandes écoles et la plupart des établissements de recherche et tendent à créer des « écosystèmes ouverts ».
Par ailleurs, le développement d’une culture entrepreneuriale au sein de l’université, notamment à travers la création du statut national d’étudiant-entrepreneur, contribue à dessiner l’amorce d’une économie de la connaissance.

Un Hors-série riche et innovant
La première partie intitulée « Innovation, universités et territoires » rend compte du colloque annuel de la CPU sur l’innovation de mai dernier. Elle accorde une large place à la voix de personnalités telles que Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. L’action des villes et les changements du paysage universitaire, avec notamment un point sur les regroupements universitaires en cours, sont aussi abordés.
La deuxième partie est consacrée aux écosystèmes que sont les universités avec comme question centrale : l’innovation peut-elle être territoriale ? Les points de vue des entreprises, celui des universités françaises, mais aussi étrangères sont mis en avant.
Enfin, la troisième partie traite de la montée en puissance de l’économie de la connaissance. Un certain nombre de focus sont faits, notamment sur le développement des sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT), les plateformes mutualisées d’innovation, l’entrepreneuriat-étudiant et le concours « Ma thèse en 180 secondes ».
Le Numéro est en vente sur le site de la Revue urbanisme.