Rencontre du bureau de la CPU et du Président de la République

Le bureau de la CPU a été reçu le jeudi 2 juin par le Président de la République.

 

Le Président a tenu à rappeler que l’enseignement supérieur et la recherche étaient toujours une priorité et qu’il fallait en donner des signes.

 

Confirmant « l’annulation de l’annulation de crédits des organismes de recherche », il s’est montré très attentif à la situation budgétaire actuelle des universités. Reprenant la teneur de la lettre envoyée à la CPU, il s’est engagé à un suivi tout particulier de la rentrée universitaire 2016 afin qu’elle se déroule dans les meilleures conditions.

 

Il a tenu à préciser que le budget 2017 de l’enseignement supérieur et de la recherche sera non seulement sanctuarisé mais devrait même aller « au-delà ». Il a souligné la nécessité d’inscrire la priorité Enseignement Supérieur et Recherche dans une réflexion budgétaire pluriannuelle ambitieuse qui tiendrait notamment compte de la croissance des effectifs étudiants et des engagements de la STRANES d’augmenter la proportion de jeunes poursuivant des études supérieures. Pour le Président, l’Université en formant de plus en plus de jeunes doit refuser tout malthusianisme. Dans le même esprit, il a réaffirmé son attachement à une Université qui participe activement à l’élévation du niveau de qualification de la population par la formation professionnelle tout au long de la vie. Les diplômes universitaires devraient être accessibles de droit aux bénéficiaires des Comptes Personnels de Formation (CPF) et du Développement Professionnel Continu (DPC) des professions de santé.

 

Le bureau de la CPU a passé en revue l’ensemble des dépenses obligatoires décidées par l’Etat qui affecteront le budget des universités et des autres établissements d’enseignement supérieur en 2016 et 2017. Le bureau a exprimé son souhait que ces dépenses supplémentaires soient prises en compte dans les dotations des établissements. Le Président, extrêmement attentif à cet exposé, a indiqué que des réponses seront données.

 

Enfin, tenant à réagir au grand succès du concours « Ma Thèse en 180 secondes » le Président a réaffirmé son attachement à la valorisation et à la promotion du doctorat comme diplôme professionnalisant, à sa reconnaissance dans la fonction publique comme dans les conventions collectives.

 

Photo : © Présidence de la République – L.Blevennec