Remise du rapport consacré aux « Recherches sur les radicalisations, les formes de violence qui en résultent et la manière dont les sociétés s’en préviennent »

Le choc des deux séries d’attentats en France en 2015, la récurrence des drames liés aux mouvements migratoires causés par la terreur militaire, la montée en puissance des intolérances ont incité les universités et les organismes de recherche à se mobiliser pour rendre plus visibles les recherches existantes, renforcer le dialogue avec les responsables politiques et envisager de nouvelles perspectives scientifiques pour les années à venir.

La CPU a organisé en mai 2015, sous l’égide d’ATHENA, un colloque à l’assemblée nationale qui a accueilli plus de deux cents personnes et en janvier dernier un autre colloque en partenariat avec la Fondation  Camp des Milles. Le CNRS a lancé un appel à projets « Attentats-Recherche » qui a connu un grand succès.

Aujourd’hui, en réponse à une commande de Thierry Mandon, l’Alliance de recherche ATHENA remet un rapport d’une grande richesse consacré aux « Recherches sur les radicalisations, les formes de violence qui en résultent et la manière dont les sociétés s’en préviennent ».

L’implication de nombreuses universités, souvent avec le CNRS, la présence de jeunes chercheurs aux côté de chercheurs seniors qui ont investi ces questions parfois depuis plus de 30 ans témoignent de la vitalité de la recherche et de sa capacité, notamment,  à éclairer notre société.

La CPU se félicite de l’annonce de la création de postes d’enseignants chercheurs pour renforcer les projets de formation et de recherche sur les sujets de l’islamologie, qui souffre aujourd’hui d’un déficit d’emplois et d’étudiants, et de la radicalisation. C’est en cultivant le lien entre la recherche et la formation que l’on peut espérer une évolution plus positive des sociétés.

D’importants efforts doivent toutefois encore être fournis pour soutenir les thématiques prioritaires permettant de comprendre et de prévenir les extrémismes. Seuls les outils mutualisés de type observatoire et réseau permettent de déployer, sur le long terme, des actions d’envergure. Au sein de l’alliance ATHENA, et conjointement avec les opérateurs de recherche qui en sont membres, la CPU œuvrera  à la consolidation de ce type de structure.

Sur le même thème

17 octobre 2017

Quels sont les enjeux et les perspectives des sciences participatives pour les établissements ? Suite à la signature en mars dernier de la Charte des sciences et recherche participatives, la CPU org (...)

9 octobre 2017

Pour sa seconde édition, le mouvement « Fraternité générale » se déroulera partout en France du 13 au 15 octobre 2017.