Reconnaissance des diplômes entre la France et la Nouvelle Zélande

Gaël Lagadec, Président de l’Université de la Nouvelle‐Calédonie, a représenté la CPU lors de la signature d’un accord de coopération universitaire franco‐néo‐zélandais permettant la reconnaissance mutuelle des diplômes. Le 28 novembre dernier à Wellington, le Président de l’Université de la Nouvelle‐Calédonie, Gaël Lagadec représentant de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et le professeur Roy Crawford, President of « Universities New Zealand » (équivalent de la CPU en Nouvelle‐Zélande) ont signé un accord de coopération universitaire franco‐néo‐zélandais. La CPU et « Universities New Zealand », avec l’appui de l’ambassade de France, ont travaillé étroitement depuis 2009 afin de faire aboutir cet accord qui viendra consolider les liens académiques et bénéficiera aux institutions d’enseignement supérieur français et néo‐zélandais. Cet accord vise à promouvoir les échanges universitaires dans les domaines de l’enseignement, la mobilité étudiante et la recherche en facilitant considérablement l’équivalence des niveaux d’études entre les deux pays. L’avancée majeure est la reconnaissance mutuelle entre la France et la Nouvelle‐Zélande des diplômes de licence/bachelor, master/master, doctorat/PhD.