Recherche : accompagner les directeurs d’unité dans leur prise de fonction

21 janvier 2015

Evénements

Le 20 et 21 janvier dernier, la CPU et le CNRS ont organisé conjointement un séminaire destiné à tous les nouveaux directeurs d’unité mixte de recherche. Dans un contexte de forte évolution de l’organisation de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’objectif était double : leur permettre d’appréhender au mieux ce contexte et favoriser leur prise de fonction.

« L’unité mixte de recherche est ce que nous devons promouvoir. J’entends par là la liaison intime entre l’enseignant-chercheur, le chercheur, les personnels et les doctorants afin de produire de la connaissance », a indiqué Jean-Loup Salzmann, président de la CPU en ouverture du séminaire.

Les UMR, à la base de la recherche française
Première brique de l’organisation de la recherche en France, l’unité mixte de recherche est une entité administrative créée par la signature d’un contrat d’association entre un établissement d’enseignement supérieur et un ou plusieurs organisme(s) de recherche. Administrée par un directeur et un conseil de laboratoire, elle définit sa stratégie de recherche de manière largement autonome. « Nous sommes conscients de l’ampleur et du sérieux de la tâche et des responsabilités. Aujourd’hui, j’ai une idée bien définie de ce que doit être une UMR et je me rends à cette réunion pour être sûr d’être en phase avec les préconisations de nos tutelles», a affirmé David Aitken, directeur de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (ICMMO) depuis le 1er janvier 2015. Il  a assisté aux deux volets du séminaire :
– Le premier consacré à la politique partenariale et au cours duquel Jean-Loup Salzmann et Alain Fuchs, président du CNRS se sont exprimés ;
– Le second centré sur l’accompagnement dans la prise de fonction. Les missions et les responsabilités juridiques du directeur d’unité, ses actions lors de sa première année de mandat, ses outils de pilotage sont autant de thèmes qui ont été abordés. Au cours de l’après-midi du 21 janvier, les nouveaux directeurs d’unité ont pu participer à deux ateliers : « les ressources humaines du laboratoire » et « les ressources financières du laboratoire ».

La recherche et la formation inséparables
« Il faut abolir cette séparation artificielle entre enseignement supérieur et recherche car ce sont les deux faces d’une même médaille », a affirmé Alain Fuchs, président du CNRS.

Le directeur d’une unité mixte de recherche est en effet en lien permanent avec la formation puisqu’il reste avant tout enseignant-chercheur : « Je suis avant tout un enseignant car selon moi, on ne s’engage pas dans une vie universitaire sans avoir un plaisir de transfert du savoir », a affirmé David Aitken dont l’unité mixte de recherche rassemble 160 permanents et jusqu’à 300 personnes, en comptant les non-permanents.

Au cours de la matinée du 20 janvier, la convention pour la réalisation de logiciels de gestion communs entre les universités et le CNRS a été signée par Jean-Loup Salzmann en tant que président de l’Agence de mutualisation des universités et établissements (Amue) et Alain Fuchs.

Photo : signature de la convention par Jean-Loup Salzmann et Alain Fuchs, aux côtés de Stéphane Athanase, directeur de l’Amue Xavier Inglebert, directeur général délégué aux ressources au CNRS

Sur le même thème

29 mai 2019

Faire connaître à tous l’immense potentiel des laboratoires de recherche dans les universités...

21 mai 2019

La finale nationale 2019 du concours « Ma thèse en 180 secondes », se déroulera le 13 juin prochain à 18h30...