Réchauffement climatique : les étudiants fortement concernés

Le Collège de France a présenté le 17 novembre dernier les résultats d’une étude IPSOS auprès des jeunes Français pour mieux appréhender leur rapport à la science et au réchauffement climatique : « La jeunesse a-t-elle confiance dans les scientifiques ? Est-elle intéressée par les différents enjeux scientifiques du XXIème siècle ? Dans quelle mesure est-elle préoccupée par le réchauffement climatique ? »

Ce sondage, peut-on lire sur le site d’IPSOS, révèle que les jeunes de 18 à 35 ans sont majoritairement intéressés par les grandes thématiques scientifiques contemporaines. « 80% ont confiance dans les chercheurs » pour donner des informations objectives sur les enjeux scientifiques, et 79% se disent « intéressés par la thématique du réchauffement climatique ». Cependant, une majorité des jeunes interrogés estiment mal maitriser le vocabulaire du changement climatique et éprouvent des difficultés à trier l’information.

Ce constat conforte la CPU dans son engagement sur les enjeux sociétaux et environnementaux du XXIe siècle et la nécessité de former la jeunesse à ces enjeux. Le groupe de travail présidé par Jean Jouzel et auquel la CPU participe activement doit rendre son 2e rapport à la Ministre courant décembre 2021. Celui-ci, espère la CPU, permettra de renforcer et d’accélérer la dynamique déjà engagée dans de nombreuses universités sur la sensibilisation et la formation à la Transition écologique, avec le soutien actif de l’Etat.

Le sondage publié le 17 novembre montre une fois de plus la nécessité de former les étudiants et, plus largement l’ensemble des apprenants aux défis sociétaux et environnementaux : 81% des jeunes suivent avec attention les débats entre experts scientifiques pour comprendre les évolutions de la société actuelle, essentiellement les plus diplômés (91% des jeunes avec au moins un bac+3) », mais cet intérêt pour la parole scientifique est partagé par une large majorité de jeunes, selon ce sondage. Ainsi, « Pour la jeunesse, les chercheurs occupent un rôle essentiel dans la transmission de l’information. »

Source : 79% des jeunes se disent intéressés par la thématique du réchauffement climatique | Ipsos