Quand parler de vin rapproche les disciplines

Le colloque « vin et altérité » qui s’est tenu à Mulhouse a permis aux littéraires, historiens, sociologues, ainsi qu’aux professionnels du vin, d’échanger pendant deux jours.

Quand des chercheurs de différents secteurs des sciences humaines et sociales se penchent sur le thème du  vin, c’est passionnant. L’idée, concrétisée par le colloque « vin et altérité » les 18 et 19 octobre 2018, était de s’intéresser « aux formes d’expression de l’autre que l’on peut décrire à partir de l’expérience du vin, ou via un discours sur le vin », selon l’une des organisatrices, Sonia Goldblum-Krause, chercheuse à l’université de Haute Alsace à Mulhouse.

Ce thème peut sembler abscons aux non spécialistes, mais quelques idées extraites du colloque permettent de mieux comprendre. Michel Costantini, linguiste, s’est par exemple demandé comment on communiquait l’expérience sensorielle d’un vin. Des chercheurs en information et communication ont analysé les stratégies de communication autour du vin en France ou en Allemagne, qui sont assez différentes. Didier Nourrisson, professeur d’histoire contemporaine, a raconté comment la civilisation du vin s’était développée et avait évolué…

Le vin est très présent dans la littérature, chez Baudelaire et Rabelais bien-sûr, mais aussi là où on l’attend moins, comment dans la littérature yiddish, et même dans la culture islamique, où il est théoriquement interdit, mais néanmoins présent dans la littérature de voyage.

Les organisateurs ont tenu à inviter des professionnels du vin, comme Jean-Louis Vézien, ancien directeur du Comité interprofessionnel des vins d’Alsace, ou Jean-Louis Rochard, de l’Institut français de la vigne et du vin, venu parler des terroirs et paysages du vin.

Que restera-t-il de ce colloque ? Il fera l’objet d’une publication, comme c’est la règle pour ce type d’événement. Mais surtout, « les participants ont particulièrement apprécié la dimension interdisciplinaire, se réjouit Sonia Goldblum-Krause. Des chercheurs et des professionnels qui, d’habitude, ne se rencontrent pas, on pu parler longuement ensemble. » Les vertus du vin pour rapprocher les gens ne sont plus à démontrer !

Sur le même thème

4 janvier 2019

« Réussir seul ou ensemble ? L’ESR français à l’épreuve du collectif » : c’est le thème...

19 décembre 2018

Des chercheurs bordelais ont réussi à mieux comprendre comment les arômes caractéristiques de certains cépages sont formés grâce aux levures...