Professionnalisation du 1er cycle : un impératif de qualité et de lisibilité

11 juillet 2019

S’inscrivant dans le cadre de la réforme globale du 1er cycle, les annonces faites ce jour par la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation sur les conditions d’attribution du grade de licence à certains bachelors vont dans le sens d’une plus grande lisibilité et transparence de l’offre de formation proposée et d’une bonne information des candidats quant à la qualité du diplôme à la préparation duquel ils postulent. Cela réaffirme le fait que la licence est le grade de référence du 1er cycle dans le cadre du LMD.  C’est un label de la qualité de la formation ouvrant la possibilité d’insertion professionnelle et de poursuite d’études y compris à l’international.

La CPU s’était inquiétée du développement anarchique des bachelors et à ce titre, soutient aujourd’hui l’exigence de qualité et les conditions posées pour l’attribution du grade de licence à savoir :
– Un adossement à la recherche reposant sur la présence significative d’enseignants chercheurs dans des équipes permanentes,
– Une politique sociale mise en œuvre
– Une inscription dans la politique de site

Cela supposera la mise en place d’une évaluation par une agence reconnue vérifiant la mise en place de ces critères comme condition préalable de l’attribution du grade ainsi que l’affichage sur parcoursup de la différence entre formation à droits régulés et non-régulés.

La CPU est également satisfaite de l’assouplissement annoncé du cursus de licence professionnelle et note les attentes associées de la ministre.

La CPU réaffirme que les IUT sont des acteurs majeurs et stratégiques de notre 1er cycle universitaire et qu’à l’heure de la possibilité pour certains bachelors d’obtenir le grade de licence et de la mise en place de la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel il convient de ne pas les affaiblir. C’est pourquoi, elle sera attentive à préserver une voie technologique professionnalisante lisible au grade de licence dans l’intérêt de nos établissements et de nos étudiants.

Sur le même thème

27 mars 2019

Le projet de loi de santé, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de transformation du système de santé...

18 mars 2019

Suite à la concertation sur la professionnalisation, la commission FIP de la CPU souhaite préciser...