Professeur Tiyip Tashpolat

18 octobre 2018

Position

La Conférence des présidents d’université vient d’apprendre la condamnation à mort du Professeur Tiyip Tashpolat, professeur de géographie, spécialiste de l’étude des zones arides par la télédétection satellitaire, et président de l’université de Xijnjiang jusqu’en 2017.

La CPU tient à exprimer sa solidarité à l’égard d’un collègue dont les qualités éminentes, reconnues par maintes institutions scientifiques chinoises et internationales, ont conduit l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) à le recevoir en qualité de docteur honoris causa en 2008.

Fidèle à la tradition universitaire empreinte d’universalisme et d’humanisme, la CPU ne peut accepter le principe même d’un tel verdict, indépendamment de toute autre considération. Elle souhaite que les autorités françaises interviennent sans délai auprès de leurs homologues chinoises pour que cette sentence soit rapportée. Elle veut espérer que le professeur Tiyip Tashpolat pourra reprendre sa mission auprès des étudiants et chercheurs de son pays.

Sur le même thème

4 janvier 2021

La Conférence des présidents d’université a vu son attention attirée sur la nomination du nouveau recteur...

26 novembre 2020

La Conférence des Présidents d’Universités française (CPU) et le Programme national d’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE)...