Position de la CPU sur les capacités d’accueil en licence

La CPU a pris connaissance des demandes récentes du ministère relatives à l’augmentation des capacités d’accueil en licence pour la rentrée prochaine, au-delà des contingents fixés par chaque université.

L’augmentation croissante du nombre de bacheliers chaque année (+ 40 000 cette année à l’Université) est une réalité indéniable. Consciente de l’impact de ce contexte particulier sur les universités et sur la réussite étudiante, la CPU a alerté le ministère à maintes reprises en demandant des mesures et des moyens en adéquation.

En tant qu’universités autonomes et responsables, et au regard de la dégradation de la soutenabilité financière de notre offre de formation qu’une telle augmentation, sans contrepartie, entrainerait, la CPU considère que la demande du ministère n’est pas acceptable en l’état. En effet, sa mise en œuvre entrainerait une dégradation immédiate et considérable des conditions d’accueil et donc de réussite des néo-bacheliers.