Parité : le site « expertes.eu » est en ligne depuis le 8 juin

9 juin 2015

On en parle

C’est un outil incontournable pour renforcer la place des femmes dans l’espace public et dans les médias. Pour sa quatrième édition, le « Guide des Expertes » passe du papier au numérique. L’objectif : recenser les expertes pouvant intervenir sur toutes les thématiques dans les médias, lors de conférences ou colloques afin que les journalistes, entreprises ou collectivités trouvent rapidement leurs contacts.

Alors que les femmes sont aujourd’hui majoritaires parmi les diplômé (es) de l’enseignement supérieur, elles représentent moins de 20 % des « experts » invités dans les médias, comme l’indiquait en septembre 2014 le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

C’est pour remédier à cet état de fait que Radio France, France Télévisions et Egalis ont lancé, en partenariat cette année avec la CPU, le « Guide des expertes ». Celui-ci offre un accès inédit pour donner aux femmes davantage de visibilité.
Après trois éditions papier réalisées par Marie-Françoise Colombani (EpOke) et Chebeka Hachemi, le guide des expertes 2015 devient intégralement numérique : « le passage au numérique permet un certain nombre d’avancées : on est passé de 400 expertes recensées sur le format papier à 1000 expertes. De plus, le guide est totalement gratuit. Enfin, le site est extrêmement facile d’accès : il suffit de taper un mot clé et en un ou deux clic(s), on trouve les expertes qu’on veut sur le sujet qu’on veut », explique Lisa Pleintel, cheffe de projet chez Egalis.

Le site se présente comme un annuaire en ligne. Un moteur de recherche visible sur toutes les pages du site permet de trouver une experte très rapidement. Chaque semaine, le site propose quatre profils de femmes spécialistes de thématiques d’actualité. Plus de 200 thématiques sont recensées.

Une inscription simple et rapide
Les femmes proposant une expertise sont invitées à se faire connaitre sur le site expertes.eu en remplissant un formulaire. Elles peuvent choisir entre trois profils :
– Expertes « métier » qui regroupe des spécialistes de tous secteurs professionnels (santé, justice, logement, agriculture) ayant publié au moins ou ouvrage ou un article en lien avec leur activité professionnelle ;
– Expertes « recherche » qui concerne des universitaires et des chercheuses ayant publié dans une revue scientifique à comité de lecture. Sur ce profil, il faut indiquer l’institution de recherche à laquelle l’experte est rattachée ainsi qu’une liste d’articles publiés.
– Experte « société civile » qui regroupe des femmes exerçant une responsabilité dans une association, un syndicat ou une institution.

Le formulaire, qui ne prend que quelques minutes à remplir, permet de recenser les informations qui constitueront la page personnelle de l’experte : informations sur le parcours, publications, profil ainsi que coordonnées pour être sollicitée. Une mini biographie de 400 caractères maximum doit aussi être renseignée.
A terme, les plateaux entièrement masculins devraient être relégués au rang de souvenir…

Sur le même thème

7 décembre 2018

Création de cellules d’accueil et d’écoute dans les universités...

23 novembre 2018

Conférences, tables rondes, pièces de théâtre...