Nuit Européenne des Chercheurs : les universités au diapason pour partager le savoir

22 septembre 2016

CPU Infos

Le 30 septembre prochain aura lieu la onzième édition de la Nuit Européenne des Chercheurs. Cette année, l’évènement nocturne s’invitera dans plus de 200 villes européennes dont douze villes françaises. Pour l’occasion, un grand nombre d’universités donneront aux visiteurs l’opportunité de rencontrer en direct des chercheurs de toutes disciplines, au cœur d’espaces insolites et scénographiés. Zoom sur des initiatives à la forme variée.

Exit la barrière du savoir : le 30 septembre, les universités ouvriront leurs portes pour les milliers de visiteurs attendus à Brest, Angers, le Mans, Paris, Limoges, Bordeaux, Dijon, Besançon, Lyon, Marseille, Albi, Toulouse. Ces derniers pourront déambuler au gré de leur curiosité et aller à la rencontre direct des chercheurs. Le programme riche, varié et au format souvent décalé s’adresse à tous, jeunes et moins jeunes.

Impulsée par la Commission européenne, la Nuit Européenne des Chercheurs est organisée en France par un consortium piloté par l’Université de Bourgogne Franche-Comté.

L’université, lieu de rencontre et d’échange

Poussez la porte de l’université et vous pourrez discuter avec les chercheurs. A l’université du Maine, par exemple, des espaces conviviaux seront installés, répartis par thématique de recherche ou par laboratoire dans lesquels les chercheurs présenteront des expériences, des objets, des jeux, des documents à voir, à manipuler et à observer.

L’université de Franche-Comté invitera pendant toute la journée, les élèves (du CM1 à la Terminale) dans ses laboratoires pour participer à des ateliers « experimentarium » de vingt minutes, autour d’un chercheur, qui racontera, grâce à des objets et un discours préparé, son travail au quotidien, ses passions, les difficultés rencontrées…

L’université de Lyon, quant à elle, proposera à ses visiteurs des formats ludiques et variés : aider les chercheurs à finaliser leur entreprise ou leur start-up, écouter une expérience de recherche ou une anecdote racontée par un scientifique et échanger avec lui, le tout dans le noir ou encore découvrir un chercheur et son activité de recherche par le biais d’objets insolites sont autant d’animation qui seront proposées.

Et sur le campus de l’Université de Bourgogne, une rencontre privilégiée sera organisée à 22h avec le parrain de cette édition, Cédric Villani, mathématicien hors nomes, professeur de l’Université de Lyon et médailles Fields en 2010 : « La nuit est une période propice à la réflexion et à l’inventivité ; des cohortes de chercheurs lui témoignent leur fidélité ; je suis heureux d’apporter mon parrainage à la Nuit Européenne des chercheurs pour lui rendre l’hommage qu’elle mérite », indique-t-il.

Consultez tous les évènements organisés lors de la Nuit des Chercheurs sur le site dédié.

Sur le même thème

17 octobre 2017

Quels sont les enjeux et les perspectives des sciences participatives pour les établissements ? Suite à la signature en mars dernier de la Charte des sciences et recherche participatives, la CPU org (...)

3 octobre 2017

Pour sa 26ème édition, la Fête de la Science se déroulera du 7 au 15 octobre 2017 dans toute la France.