Réaction de la CPU à la nomination du nouveau recteur à la tête de l’université turque du Bosphore

4 janvier 2021

La Conférence des présidents d’université a vu son attention attirée sur la nomination du nouveau recteur à la tête de l’université turque du Bosphore . Elle entend l’émotion qu’elle suscite.
Consciente de la fragilité de l’autonomie des établissements d’enseignement supérieur et de recherche en Turquie, la CPU redit sa vigilance à l’égard de toute atteinte à la liberté académique et sa solidarité avec tous les collègues qui seraient en difficulté pour accomplir leurs missions de formation et de recherche avec les garanties individuelles requises. Elle agira en lien avec les autres conférences nationales d’établissements chaque fois et partout où cela sera nécessaire.

Sur le même thème

26 novembre 2020

La Conférence des Présidents d’Universités française (CPU) et le Programme national d’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE)...

22 octobre 2020

La CPU et la CRUI (Conférences des Présidents d’Université française et italienne) ont signé...