Mieux s’orienter / Mieux informer : Les futurs outils qualité du sup’

Deux nouveaux instruments ont fait leur entrée dans le monde du supérieur pour aider les étudiants à optimiser leur orientation: le classement U’Multirank et l’outil Ceres. Le premier, européen, à visée internationale, le second, français, à visée européenne. Les deux permettront des classements multicritères et personnalisés des établissements universitaires mais surtout culturellement adapté aux pays européens.

Le classement

Projet porté par un consortium*, le classement U-Multirank est entré en deuxième phase de conception. A terme il s’agira d’un nouveau type de classement « ouvert, multicritère et interactif » rendant accessible toutes les informations relatives aux disciplines de formation de 500 établissements européens (dont 30 français). Directement adressé aux étudiants, ce projet relève plusieurs défis, dont le premier est la nouvelle méthodologie qu’il propose. En effet, ce classement a pour objectif d’intégrer toutes les disciplines, le nombre d’étudiants accueillis et diplômés, les liens des universités avec leurs territoires, le transfert vers l’industrie. Le projet est appuyé par la mise en place de l’outil Ceres, voulu par la CPU, en concertation avec la CGE et la CDEFI.

Le + > http://www.umultirank.org/

L’outil

Ceres est donc un outil, destiné à informer le grand public en offrant une base d’information complète. L’objectif est simple : répondre le mieux possible aux étudiants confrontés aux choix d’orientation. A la différence du projet U-Multirank, Ceres intégrera des indicateurs et des données spécifiques à la culture française et à ses établissements comme l’insertion professionnelle, la poursuite d’étude, l’accueil des étudiants handicapés, les aides sociales,… Il ‘s’agit d’un outil interactif et personnalisé fondé sur des indicateurs factuels mais aussi sur la perception des étudiants par rapport à leur formation et leur cadre d’études.

Le projet, démarré en mars 2013, est mis en œuvre par l’OST et a pour ambition d’impliquer étroitement les établissements dans sa réalisation. Du point de vue de la méthodologie, il s’appuiera de près sur celle utilisée par le CHE allemand. D’ailleurs, pour sa version pilote, la mise en œuvre et la collecte des données auprès des établissements sera menée conjointement par l’OST et le CHE.

A suivre

Le pilote de CERES sera développé sur 15 mois à partir de mars 2013. 5 chantiers ont d’ores et déjà été identifiés :

• mobilisation des acteurs autour des comités de pilotage et d’utilisateurs
• choix et validation des indicateurs et choix des 3 disciplines pour le pilote
• collecte et traitement des données
• publication des résultats et fourniture d’une interface interactive pour leur consultation
• préparation du modèle économique de CERES pour l’avenir.

*CHE (Center for Higher Education, Allemagne), CHEPS (Center for Higher Education Policy Studies, Hollande), OST, France

Consulter le dossier de presse

Sur le même thème

13 mars 2019

Le 25 mars prochain, Euraxess France organise un séminaire, intitulé « Comment faciliter le recrutement des talents internationaux en France » ?

28 février 2019

La CPU se félicite de la décision récente de mentionner en première affiliation l'université de rattachement, et l'organisme en seconde affiliation.