Visibilité internationale: la mention de l'université en première affiliation

La CPU se félicite de la décision récente prise par madame la ministre Frédérique Vidal demandant aux présidents des organismes de recherche que leurs chercheurs très cités (highly cited researchers : HiCi), affectés dans des UMR , mentionnent en première affiliation l’université de rattachement, et l’organisme en seconde affiliation.
C’est une étape significative pour une évaluation équitable de l’impact des universités françaises dans les classements internationaux, jusqu’à présent sous-estimé en raison de l’organisation particulière de la recherche en France.
Elle tient aussi à saluer l’engagement des présidents des organismes à mettre en œuvre cette mesure assurant ainsi une meilleure visibilité internationale des forces de la recherche française.

Sur le même thème

18 septembre 2019

A quelques mois de l’examen au Parlement de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, la CPU détaille ses propositions dans un document structuré autour de trois problématiques : l (...)