Médiation scientifique : sur Youtube, la science se raconte avec humour

C’est un phénomène qui monte en puissance aujourd’hui. Sur la plateforme Youtube, de plus en plus de scientifiques ont recours aux vidéos de format court pour transmettre aux internautes la passion de la connaissance. Faits historiques, courants de pensée philosophique ou encore phénomènes physiques : autant de sujets sérieux traités avec humour.

Un format ludique

L’essence de ces vidéos est de mêler le sérieux et l’humour, la réflexion et la légèreté. Si les thèmes et le ton sont différents à chaque fois, le format est toujours à peu près semblable : le scientifique se met en scène et explique « face-caméra » à l’internaute, en termes clairs, les concepts scientifiques. L’intervention est souvent entrecoupée d’animations, d’infographies, de schémas explicatifs, d’extraits de films, de musiques, d’images d’archive ou encore de mises en scène imagées… En général, le format ne dépasse par les six minutes.

Une cible très large

Les vidéos s’adressent à tous, aussi bien aux curieux qu’aux professionnels.
Elles peuvent être utilisées aussi en complément de cours par les étudiants, ou en supports pédagogiques par les enseignants. Dans ce cas, il ne s’agit pas de se substituer aux cours académiques, mais de venir en appui à l’enseignement dispensé. En effet, si l’enseignement scientifique se déroule dans un cadre scolaire, la médiation scientifique, elle, s’exerce, dans un cadre d’éducation non formelle.

Florilège de « youtubers » de talent

Voici une sélection de chaînes à succès, traitant de science générale ou de sujets plus spécialisés.

« E penser » est la chaîne de médiation scientifique incontournable. Elle aborde des questions qui parlent à chacun: « Qui êtes-vous ? », « 4 ou 5 choses que vous ignorez sur la respiration », « 10 choses à savoir sur l’univers », « Le lieu le plus dangereux de France », « Les files d’attente », « 10 choses insensées que votre cerveau sait faire sans « e » penser ». A titre d’exemple, cette vidéo a été visionnée plus d’1,5 million de fois. Le « youtuber » à l’origine d’ « E penser » est Bruce Benamran. Il est titulaire d’une licence en informatique et en mathématiques et d’une maîtrise en informatique à l’université de Strasbourg.

– La chaîne « Dirty biology » est portée par Léo Grasset. Jeune détenteur d’un master en biologie évolutive, il traite avec entrain de sujets incongrus en biologie : « Des races dans l’humanité ? », « Les origines de la richesse », « 5 choses qui font de vous une chimère ». Avec en moyenne 350 000 vues, les vidéos rencontrent une très belle audience.

– Certains « youtubers » se sont spécialisés dans un domaine scientifique : c’est le cas de Florence Porcel qui traite uniquement d’astronomie. Avec sa façon de faire très théâtrale et enjouée, elle est capable de parler en quelques minutes des « formes insolites du système solaire », du « réchauffement climatique », ou des « expressions cosmiques ».

« Psylab » est une chaîne un peu moins connues, sans doute parce qu’elle traite d’un sujet bien spécifique : la psychiatrie. Chris, psychiatre au CHU de Lille et romancier et Jeff, psychiatre en Guadeloupe, réalisent de concert des vidéos saisissantes.

« C’est une autre histoire », portée par Manon Bril, met à l’honneur l’histoire antique. Cette doctorante en histoire à l’université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées avait d’ailleurs remporté le prix du public lors de la finale régionale 2015 du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Elle sera présente à la journée des nouvelles initiatives en médiation scientifique, le 31 mai prochain à Bordeaux, qui aura lieu avant la finale nationale de l’édition 2016 de « MT180 ».

A noter aussi : le spectacle de Marie-Charlotte Morin, grande gagnante de la finale internationale de l’édition 2014 de MT180. Docteur en biologie, elle a monté très récemment « Tout le monde descend », une pièce de café-théâtre destinée à expliquer la théorie de Darwin, en la rendant tout à fait accessible et joyeuse. La tournée est prévue jusqu’en mai 2017.