Massacre de Garissa : deux ans après, l’hommage d’une ancienne étudiante

148 morts dont 142 étudiants : c’était le triste bilan de l’attaque meurtrière perpétrée le 2 avril 2015 à l’université de Garissa, au Kenya, par un commando islamiste « les shebabs ».
Wakanyi Olivia Njoroge, étudiante jusqu’en novembre 2014 à l’université de Bordeaux en « ingénierie et maintenance aéronautique » est franco-kényane. Deux ans après les attentats, elle réalise une vidéo, sous forme de micro reportage, pour illustrer le travail d’inventaire qu’elle avait fait l’année dernière sur ce qui s’était dit l’année dernière sur le sujet dans la presse française ainsi que dans la presse kényane.

Regarder la vidéo réalisée en 2017 par Wakanyi Olivia Njoroge, sur Facebook

Télécharger le travail réalisé en 2016 par Wakanyi Olivia Njoroge (format PDF)

Lire le communiqué de la CPU suite au massacre, sur ce site

Lire le portrait de Béatrice Gitaka, étudiante kényane, sur ce site

Lire l’article sur la réouverture de l’université de Garissa, 9 mois après l’attaque, sur ce site

Sur le même thème

23 juillet 2019

La CPU partage la douleur de la famille de Monsieur Mamoudou Barry...

22 juillet 2019

Pour la première fois délocalisée, l’Université d’été de la CPU aura lieu les 28 et 29 août...