« Ma thèse en 180 secondes » Trois lauréates représenteront la France, à Montréal lors de la finale internationale

A l’issue de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » qui s’est tenue hier soir à Lyon dans une salle comble, trois doctorantes ont été sélectionnées pour représenter la France lors de la finale internationale francophone, les 24 et 25 septembre 2014 au Québec : Marie-Charlotte Morin de la région Alsace, qui a également obtenu le prix du public, Noémie Mermet de la région Auvergne et Chrystelle Armata de la région Rhône-Alpes. Toutes trois sont parvenues à convaincre le jury présidé par Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Leur exploit : faire comprendre en seulement trois minutes, avec des termes simples et accessibles à tous, un sujet de thèse  complexe et obscur pour le grand public.

Revoir la prestation des candidats sur : http://mt180.fr

Vulgariser un sujet de recherche pointu en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi lancé cette année pour la première fois dans toute la France, par le CNRS et la Conférence des présidents d’universités (CPU) aux doctorants. Le concours « Ma thèse en 180 secondes » a ainsi mobilisé 23 universités et communautés d’universités françaises. Ce sont au total plus de 400 thésards français qui ont été sélectionnés et ont relevé le challenge. Un coup de projecteur qui les invite à développer leurs compétences en communication, un savoir-faire essentiel pour mieux valoriser leurs travaux de recherche. Il permet également de révéler au grand public la richesse et le dynamisme de la recherche française.

Les meilleurs candidats de 15 régions françaises se sont opposés mardi 10 juin à Lyon-Villeurbanne lors de la finale nationale animée par Mathieu Vidard, animateur et producteur de “La Tête au Carré” sur France Inter et organisée avec l’Université de Lyon. Ces 15 doctorants ont défendu avec brio et enthousiasme les couleurs de leur région, en partageant de manière ludique le contenu et les enjeux de leurs travaux de recherche.

Marie-Charlotte Morin, finaliste de la région Alsace et doctorante à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Université de Strasbourg/CNRS), a remporté le premier prix doté de 1500€. Autant dire que parler simplement et avec humour du « Rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C. elegans » était loin d’être aisé. Pour Marie-Charlotte Morin, « la science n’est que l’outil qui révèle les détails des rouages si bien huilés du vivant. C’est plutôt rare de pouvoir parler de sa thèse. Disposer d’un micro et d’une tribune toute ouïe, c’est une aubaine ! » Elle a également conquis la salle et obtenu le prix du public (500€).

« Je me suis présentée au concours « Ma thèse en 180 secondes », avec l’objectif de faire comprendre simplement au grand public ce sur quoi je mets toute mon énergie chaque jour », précise Noémie Mermet qui représentait la région Auvergne et a décroché le second prix de 1000€. Cette doctorante à l’université d’Auvergne dans le laboratoire NEURO-DOL étudie l’« Implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ dans un contexte d’allodynie ». Elle souligne : « Un grand Monsieur a dit un jour « la science consiste à passer d’un étonnement à l’autre ». Et moi, j’adore être étonnée ! ».

Le troisième prix d’un montant de 750€ a été décerné à Chrystelle Armata, candidate de la région Rhône-Alpes. Doctorante à l’Université Jean Moulin Lyon 3, elle effectue sa thèse dans l’équipe de recherche de droit privé sur «La loyauté probatoire à l’épreuve des nouvelles technologies ». « Diffuser ma recherche, vulgariser un vocabulaire juridique, et me sensibiliser à la communication, telles étaient les missions du concours. Objectifs remplis ! », conclut-elle.

Les trois gagnantes s’envoleront les 24 et 25 septembre 2014 à Montréal, au Québec pour la finale internationale. Elles affronteront alors les lauréats du Québec, de la Belgique et du Maroc.

Retrouvez Marie-Charlotte Morin et Noémie Mermet vendredi 13 juin sur France Inter dans l’émission “La Tête au Carré”.

Sur le même thème

17 octobre 2017

Quels sont les enjeux et les perspectives des sciences participatives pour les établissements ? Suite à la signature en mars dernier de la Charte des sciences et recherche participatives, la CPU org (...)

3 octobre 2017

Pour sa 26ème édition, la Fête de la Science se déroulera du 7 au 15 octobre 2017 dans toute la France.