Ma thèse en 180 secondes : Paul Dequidt représentera la France en finale internationale

À l’issue de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes », qui s’est déroulée dans la soirée du 10 juin 2021, Paul Dequidt de l’Université Confédérale Léonard de Vinci, Louise Fliedel de l’Alliance Sorbonne Paris Cité et Peter Stephen Assaghle d’Aix-Marseille Provence Méditerranée ont remporté respectivement les 1er, 2ème et 3ème prix du jury.  Paul Dequidt, qui a également obtenu le prix des internautes, aura l’honneur de représenter la France lors de la finale internationale. Le concours, parrainé en 2021 par Fred Courant, est organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU).

Revoir la finale sur la chaîne Youtube du concours.

Ils n’étaient plus que 16 doctorants et doctorantes en lice hier soir lors de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Après l’exposé de leurs sujets de recherche de la façon la plus simple possible, en seulement trois minutes chrono, le jury et les internautes ont rendu leur verdict :

  • Premier prix du jury : Paul Dequidt de l’Université Confédérale Léonard de Vinci au laboratoire XLIM (Université Poitiers/CNRS/Université de Limoges). Sa prestation sur l’« Analyse de données RMN multimodales par intelligence artificielle pour la discrimination binaire du grade du gliome» le conduit à la finale internationale. Le prix a été remis par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

« Je suis très honoré d’avoir reçu ces prix. Faire de la vulgarisation, c’est une manière de rendre la recherche au public. C’est important pour moi. »

  • Deuxième prix du jury : Louise Fliedel de l’Alliance Sorbonne Paris Cité à l’Unité de technologies chimiques et biologiques pour la santé (Université de Paris/CNRS/Inserm) qui a présenté sa thèse « Conception, caractérisation de nanovecteurs et évaluation de leur interaction avec la barrière placentaire ». Le prix a été remis conjointement par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS et Manuel Tunon de Lara, président de la CPU.

« Je suis heureuse et honorée. Je suis heureuse car j’ai le sentiment d’avoir convaincu le jury. Je suis contente d’avoir pu transmettre mon message, c’était le principal pour moi. C’est un sujet dont on parle trop peu et pourtant une vraie problématique de santé publique. »

 

  • Troisième prix du jury : Peter Stephen Assaghle d’Aix-Marseille Provence Méditerranée au Centre d’études et de recherche sur les contentieux (Université de Toulon). Son travail de thèse porte sur la « Vulnérabilité des femmes et violences dans la région des Grands Lacs africains : cas des femmes du Grand Kivu ». Le 3ème prix a été remis par Tom Mébarki, lauréat français de l’édition 2019 de MT180.

« C’est toujours un plaisir de parler de mon sujet. Il est urgent d’en parler, et plus on en parle mieux c’est. MT180 nous permet de sortir de nos laboratoires, de vulgariser nos travaux… et c’est ça le plus important pour moi. »

  • Prix des internautes: Paul Dequidt, de l’Université Confédérale Léonard de Vinci au laboratoire XLIM (Université Poitiers/CNRS/Université de Limoges) pour sa prestation sur l’« Analyse de données RMN multimodales par intelligence artificielle pour la discrimination binaire du grade du gliome». Le prix a été remis par Fred Courant, parrain de l’édition et créateur de l’Esprit Sorcier.

Le jury de la finale nationale de l’édition 2021 était composé de :

  • Laurence Beauvillard, journaliste à France télévision, spécialiste « Sciences » à Télématin (France 2) ;
  • Manon Bril, vidéaste, vulgarisatrice scientifique et créatrice de la chaîne « C’est une autre histoire » ;
  • Valérie Castellani, directrice de recherche CNRS à l’Institut NeuroMyoGène (Université Claude Bernard Lyon 1/Inserm/CNRS), médaille de l’innovation 2018 du CNRS ;
  • Tom Mébarki, 1er prix du jury et prix du public du concours 2019 de Ma thèse en 180 secondes ;
  • Eddy Moniot, comédien, gagnant du concours Eloquentia en 2015.

Parrainé cette année par Fred Courant, journaliste scientifique, animateur et fondateur de L’Esprit sorcier, « Ma thèse en 180 secondes » est un concours de vulgarisation scientifique organisé en France depuis 2014 par la CPU et le CNRS, en partenariat avec la Casden, la Maif et la Mgen.

 

 

Crédit photo – Les lauréats de l’édition 2021

©MT180 CPU-CNRS – David Pell

Contacts

Presse CNRS l François Maginiot et Elie Stecyna l T +33 1 44 96 51 26 l presse@cnrs.fr

Presse CPU l Xavier Teissedre l T +33 1 44 32 92 45 / +33 6 20 34 65 69 l xavier.teissedre@cpu.fr

Sur le même thème

14 septembre 2021

Organisé par la CPU et le CNRS, la 5ème édition du forum des Nouvelles initiatives en médiation scientifique (Nims) se tiendra le 29 septembre 2021 de 9h30 à 17h30 au Centre international de conf (...)

16 juin 2021

Qu’est-ce qui peut bien relier médecine réparatrice, science-fiction, datas et … globe oculaire ? En apparence pas grand-chose mais en réalité des champs de recherche collaborative à la point (...)