« Ma Thèse en 180 secondes » finale régionale Ile-de-France

28 mai 2014

Evénements

Ma thèse en 180 secondes c’est un concept, né en Australie, repris il y a 2 ans par l’ACFAS (Association francophone pour le savoir) au Québec, importé en France l’année dernière par l’Université de Lorraine puis proposé nationalement à l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur par la Conférence des présidents d’université (CPU) et le CNRS. Cette 1ère édition nationale est un succès avec 22 universités et communautés d’universités (plus de 140 établissements d’enseignement supérieur, répartis sur quinze régions de France) qui se sont portées volontaires pour participer à cette aventure de partage et de vulgarisation scientifique.

La finale régionale Ile-de-France du concours « Ma Thèse en 180 secondes » s’est déroulée hier soir, le 27 mai, dans le grand amphithéâtre de l’Université Paris Descartes. Cette finale était animée par Mathieu Vidard, animateur et producteur de l’émission « La Tête au Carré » sur France Inter, partenaire de l’opération avec la Caisse des Dépôts et la CASDEN.

8 finalistes issus des Université Paris-Saclay, UPMC – Sorbonne Universités, Paris Ouest Nanterre La Défense et Cergy-Pontoise ont présenté leurs thèses en seulement 3 minutes chacun.

Le 1er Prix a été gagné par Benjamin Vest, de l’Institut d’Optique Graduate School de l’Université Paris-Saclay / Ecole Polytechnique / ONERA dont le sujet de thèse est « Absorption à deux photons pour la détection infrarouge ». Lionel Courchinoux, Responsable du Département Enseignement Supérieur et Recherche de la CASDEN, lui a remis un prix de 1000 €. Benjamin sera donc le candidat représentant l’Ile-de-France à la grande finale nationale le 10 juin prochain au théâtre Astrée de l’Université Claude Bernard Lyon 1, organisée en partenariat avec l’Université de Lyon.

Le 2ème Prix est revenu à Ariadna Martinez-Marrades, du Laboratoire d’Optique Physique / Institut Langevin de l’UPMC – Sorbonne Universités dont le sujet de thèse est « Microscopie holographique 3D et mouvement Brownien ». Denis Ehrsam, Délégué général de la CPU et Anne Renault, directrice de la Mission pour l’interdisciplinarité au CNRS à Paris, lui ont remis un prix de 750 €.

Le 3ème Prix a été remporté par Axel Boursier, du laboratoire Centre de Recherche Textes et Francophonies (CRTF) de l’Université Cergy-Pontoise dont le sujet de thèse est « Les francophones et la francophonie choisie : exprimer une autre modernité ». Denis Ehrsam, Délégué général de la CPU et Anne Renault, directrice de la Mission pour l’interdisciplinarité au CNRS à Paris lui ont remis un prix de 500 €.

Et enfin le Prix du public a été obtenu par Gaëtan de Lavilleon du laboratoire de Neurobiologie de l’UPMC – Sorbonne Universités dont le sujet de thèse est « Créations de souvenirs artificiels pour interface cerveau-machine : applications à l’étude de la navigation spatiale et du rôle du sommeil dans la consolidation mnésique ». Ludovic Valadier, responsable du département Economie de la connaissance à la Caisse des Dépôts, partenaire de la CPU et soutien national de cette opération, lui a remis un prix de 500 €

Sur le même thème

3 juin 2016

Le bureau de la CPU a été reçu le jeudi 2 juin par le Président de la République.

8 septembre 2015

Les inscriptions sont ouvertes ce lundi 7 septembre 2015 pour assister à la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes »