« Ma thèse en 180 secondes » : deux Françaises sur le podium de la première finale internationale

Lors de la finale internationale francophone du concours “Ma thèse en 180 secondes” qui s’est déroulée hier soir à Montréal (Québec), deux doctorantes françaises ont réussi la prouesse de décrocher les deux premières places : Noémie Mermet est l’heureuse gagnante de ce concours tandis que Marie-Charlotte Morin a obtenu le second prix ainsi que le prix du public. Organisée par l’Association francophone pour le savoir (Acfas), cette finale réunissait douze étudiants belges, français, marocains et québécois qui ont dû faire en seulement trois minutes un exposé clair, concis et néanmoins convaincant de leur sujet de recherche, pour persuader un jury présidé par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine St-Pierre.

Revoir la prestation des candidats sur : https://www.youtube.com/user/AcfasTV (mise en ligne à venir)

La finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » s’est tenue à Montréal, le 25 septembre 2014, à 18h30 (heure de Montréal), au Cœur des Sciences de l’UQAM. Animée par Jean-René Dufort, animateur de l’émission Infoman à ICI Radio-Canada, cette soirée a réuni douze étudiants belges, français, marocains et québécois, sélectionnés au cours de finales nationales organisées au printemps dernier, dans chaque pays. Le jury, présidé par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine St-Pierre, devait désigner les trois meilleures présentations.

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet à des doctorants et jeunes chercheurs de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. En France, le concours était organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’universités (CPU). « C’est un formidable exercice pour les jeunes chercheurs que de présenter leur recherche dans un si court laps de temps. Non seulement leurs compétences de communicateur auprès du grand public sont mises à l’épreuve, mais l’Acfas tient à ce que ce concours constitue un terrain unique de rencontres internationales et multidisciplinaires, comme le sera souvent la carrière des chercheurs », explique la directrice générale de l’Acfas, Esther Gaudreault.

Noémie Mermet est la gagnante de la finale internationale. Cette doctorante à l’université d’Auvergne dans le laboratoire NEURO-DOL étudie l'”Implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ dans un contexte d’allodynie”.

Marie-Charlotte Morin, doctorante à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Université de Strasbourg/CNRS), a remporté le second prix. Elle a également conquis la salle et obtenu le prix du public. Sa thèse porte sur le “Rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C. elegans”.

Le troisième prix a été attribué à Renaud Manuguerra-Gagné, doctorant à l’Université de Montréal, qui travaille sur les “Cellules souches mésenchymales en médecine régénérative : modèles in vitro et thérapie cellulaire pour le glaucome à angle ouvert”.

 

Retrouvez toutes les photos de l’évènement sur la page Facebook MT180

Vu sur twitter :

 

Sur le même thème

29 mai 2019

Faire connaître à tous l’immense potentiel des laboratoires de recherche dans les universités...

21 mai 2019

La finale nationale 2019 du concours « Ma thèse en 180 secondes », se déroulera le 13 juin prochain à 18h30...