L'instant recherche n°14 : #Covid-19 - Repenser le tourisme

Pour cet « Instant Recherche #14 », et pour la première fois, la CPU s’associe à une association de recherche, Astres, dans le cadre d’un numéro spécial consacré au tourisme.

Les sciences humaines et sociales apportent en effet un éclairage exceptionnel sur ce sujet. Juillet, le début des congés…mais dans un contexte bouleversé par la COVID-19 ! Comment la crise économique, les fermetures de frontières, les diverses limitations et contraintes vont-elles redéfinir notre rapport aux vacances ?

Accentuée par les restrictions des mobilités, la dimension territoriale et de proximité souligne l’enjeu de la valorisation des ressources agricoles et alimentaires que symbolise l’agritourisme. Dans ce secteur comme dans les autres, la dimension économique est évidemment essentielle. C’est le cas pour les croisières, secteur emblématique et en pleine croissance avant la pandémie. Comme va-t-il devoir s’adapter ? Cette interrogation est largement partagée. Car si une enquête internationale, en 16 langues, montre qu’il n’est pas certain que la pandémie ait vraiment changé quelque chose dans les comportements des individus, une question reste posée : les destinations vont-elles simplement reprendre leur course à l’attractivité et aux objectifs quantitatifs ? C’est le défi de ce qu’il faut bien appeler l’industrie du tourisme : comment accélérer sa transformation vers un tourisme durable et raisonnable ?

La pandémie agit dans ce secteur comme un amplificateur de déséquilibres structurels des territoires, ce qui suppose de réduire la dépendance partout où il est devenu une monoactivité. Enfin, le confinement/déconfinement nous interroge toutes et tous sur les effets de cette crise sur les représentations du voyage et de la mobilité, par exemple sur la représentation du risque, habituellement perçu comme lointain.

 

Lire l’instant recherche n°14 : #Covid-19 – Repenser le tourisme

Sur le même thème

30 juin 2020

La pandémie est à l’origine d’une crise multiple, sanitaire, économique, financière, touristique, mais ne pourrait-elle aussi être un outil au service d’innovations au sein des territoires (...)