Les Junior-Entreprises : un tremplin pour l’insertion professionnelle des étudiants et diplômés de l'Université

Le 14 juin dernier, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE) et la Conférence des Présidents d’Université (CPU) ont renouvelé l’accord-cadre qui les lie depuis le 19 mars 2015. Incitant au développement des Junior-Entreprises au sein des universités et favorisant l’insertion professionnelle des étudiants, le bilan du partenariat s’avère positif. Le renouvellement de l’accord met l’accent sur la poursuite de ce développement et le renforcement des actions conjointes entre la CPU et la CNJE.

Photo : Junior-Entreprise “Assas Junior Conseil” de l’université Paris II Panthéon Assas

Créée en 1969, la CNJE a pour mission de coordonner et d’accompagner les 200 structures implantées au sein des écoles et universités françaises. Une Junior-Entreprise permet aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement théorique dont ils bénéficient, en réalisant des projets pour le compte de véritables clients. Chaque année, 200 Junior-Entreprises répondent ainsi à près de 3 500 problématiques d’entreprises, start-up, PME ou encore grands groupes.

Accélérer le développement des Junior-Entreprises dans les universités

Même si les universités ne représentent que 20 % environ des établissements où sont implantées les Junior-Entreprises, on constate, depuis 2010, un essor de la création de ces structures en leur sein. On en compte aujourd’hui entre 40 et 50 (sous statut d’association loi 1901) dans les universités.

Dans l’accord-cadre renouvelé, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises propose de mettre à disposition des universités qui le souhaitent l’ensemble de ses outils d’accompagnement et de soutien à la création de Junior-Entreprises.

La CPU s’engage, quant à elle, dans le respect de l’autonomie des universités, à promouvoir auprès de ses établissements membres le concept de Junior-Entreprises et à valoriser le soutien aux initiatives de création et de développement.

Le succès des Junior-Entreprises dans les universités

Les Junior-Entreprises issues d’universités illustrent aujourd’hui l’excellence du concept. En 2019, Dauphine Junior Consulting, Junior-Entreprise de l’université Paris Dauphine, faisait partie des quatre finalistes du Prix d’Excellence, prix récompensant la meilleure Junior-Entreprise de France. L’année précédente, Assas Junior Conseil se démarquait en remportant le prix du Meilleur Espoir, prix récompensant la jeune structure la plus prometteuse du Mouvement des Junior-Entreprises en France.

Zoom sur les Junior-Entreprises

Fort de ses 50 ans d’expérience, les Junior-Entreprises constituent un réseau de 25 000 étudiants désireux de se confronter dès maintenant aux problématiques professionnelles en prenant part à la construction de la société de demain par la réalisation de projets pédagogiques. Loin d’être de simples études de cas ou des projets fictifs, les missions confiées aux Junior-Entreprises sont des réelles demandes de professionnels. A la recherche de solutions agiles et efficaces, les entreprises sollicitent les Junior-Entreprises pour les aider dans leur développement : études de marché, marketing, création de sites internet, ingénierie, ressources humaines…
Tout au long de l’expérience en Junior-Entreprise, les étudiants sont ainsi formés sur le terrain, grâce à une vraie pratique, et par le biais des formations dispensées par des professionnels.
Lire l’interview d’Arnaud Schil, ancien Président et trésorier de Sorbonne Junior Conseil, sur ce site