Les Conférences de présidents d’université se mobilisent pour accompagner les universités européennes dans leur déploiement

14 novembre 2019

Communiqués

Alors que le deuxième appel à projet des universités européennes vient d’être lancé par la Commission européenne le 5 novembre dernier, la Conférence des présidents d’université française (CPU) organisait, à Bruxelles, en partenariat avec les conférences allemande (HRK), polonaise (KRASP), espagnole (CRUE) et portugaise (CRUP), et avec le soutien de l’EUA (Association des Universités Européennes), une soirée d’échanges autour des dix-sept premières alliances.

 

Près de cinquante personnes étaient réunies ce 6 novembre, au siège de l’EUA, à Bruxelles, principalement issues des 5 conférences européennes représentées : la KRASP (Pologne), la CRUE (Espagne), le CRUP (Portugal), l’HRK (Allemagne) et la CPU (France). Des représentants d’universités suédoise, roumaine et italienne étaient également présents à cette soirée, au cours de laquelle sont intervenus plusieurs présidents et recteurs d’universités, ainsi que le chargé de mission pour les universités européennes auprès du Premier ministre français et un conseiller de la Représentation Permanente allemande.

Les cinq conférences partagent un triple objectif :

  • Permettre aux universités membres des diverses alliances lauréates ou candidates de se rencontrer et d’échanger ;
  • Faire émerger les premières priorités en termes de gouvernance, de mobilité ou d’implication des étudiants ;
  • Evaluer l’engagement des conférences nationales de présidents ou recteurs : la France a mis en place un groupe de travail sur les universités européennes, tandis qu’en Pologne les recteurs travaillent en liaison avec le ministère de l’enseignement supérieur. L’Allemagne et l’Espagne pourraient adopter une démarche similaire. Au Portugal la conférence de recteurs continue à travailler en collaboration avec les universités pour soutenir sa présence dans de nouvelles alliances.

Les conférences ont insisté unanimement sur la nécessité pour la Commission européenne de consacrer des moyens financiers à la hauteur des ambitions et des attentes des nouvelles alliances, faute de quoi celles-ci risquaient de ne pas pouvoir se développer comme de véritables universités, embrassant la formation, la recherche et l’innovation sociale et économique (le triangle de la connaissance).  C’est à cette condition que les universités européennes pourront, d’ici 5 à 10 ans, consolider et incarner l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les contacts et les échanges autour des universités européennes sont appelés à se développer à l’échelle transnationale, et une réunion annuelle sur ce sujet pourrait avoir lieu à l’avenir.

Le 7 novembre, les universités européennes du 1er appel à projet se réunissaient

Cette journée avait lieu la veille de la réunion des universités européennes sélectionnées par le 1er appel à projets (1). Organisée par la DG EAC, cette réunion a été l’occasion de présenter les modalités du deuxième appel à projet dont la remise des dossiers est fixée au 26 février prochain.

  • Pour rappel, 17 universités européennes ont été sélectionnées pour le 1er appel à projet, parmi lesquelles figurent 16 établissements d’enseignement supérieur français.

Ci-dessous la liste des 17 universités européennes :

  • 1EUROPE (Una Europa)
  • 4EU+ (The 4EU + Alliance)
  • ARQUS (ARQUS European University Alliance)
  • CHARMEU (CHARM European University)
  • CIVICA (The European University in social sciences)
  • CIVIS (A European civic university alliance)
  • CONEXUS (European University for Smart Urban Coastal Sustainability)
  • ECIU (ECIU University)
  • EDUC (European Digital UniverCity)
  • EPICUR (European Partnership for an Innovative Campus Unifying Regions)
  • EU4ART (Alliance for common fine arts curriculum)
  • EUGLOH (European University Alliance for Global Health)
  • EUTOPIA (European Universities Transforming to an Open, Inclusive Academy for 2050)
  • FORTHEM (Fostering Outreach within European Regions, Transnational Higher Education and Mobility)
  • SEA-EU (The European University of the Seas)
  • UNITE! (University Network for Innovation, Technology and Engineering)
  • YUFE (Young Universities for the Future of Europe)
     

    Five National Rectors’ Conferences jointly support European universities in their deployment 

    As the second call for European universities alliances was launched by the European Commission on 5 November, the French Rectors’ Conference (Conférence des Présidents d’Université – CPU), was joined by the German (HRK), Polish (KRASP), Spanish (CRUE) and Portuguese (CRUP) conferences to hold an evening debate devoted to the first seventeen alliances. The meeting was held with the support of EUA (Association of European Universities).
    Nearly fifty people had gathered on 6 November at EUA headquarters in Brussels, mostly representing 5 European conferences: KRASP (Poland), CRUE (Spain), CRUP (Portugal), HRK (Germany) and CPU (France). Representatives of Swedish, Romanian and Italian universities were also present. On that occasion, several university presidents and rectors took part, together with the Envoy from the French Prime Minister in charge of European universities and one advisor from the German Permanent Representation.

    The five conferences stated they share a triple objective:

    – Allowing member universities from the various alliances to meet and exchange about good practices;

    – Highlighting the top priorities in terms of governance, mobility or student involvement;

    – Assessing the involvement and role of national conferences.

    CPU has set up a working group on European universities, while Polish rectors work in liaison with the Ministry of Higher Education. Germany and Spain might adopt a similar approach, while in Portugal, the rectors’ conference remains strongly supportive of its member universities in order to encourage their presence in future alliances.
    The conferences unanimously stressed the need for the European Commission to allocate financial resources commensurate with the ambitions and expectations of the newly-emerging alliances, lest they should not be able to develop as genuine universities, covering all three aspects of the knowledge triangle – training, research as well as social and economic innovation. Then, and only then, will European universities be able to grow and come to embody the European Higher Education and Research Area within a period of five to ten years.

    Contacts and exchanges around European universities are expected to develop on a transnational scale, and an annual meeting on this subject is likely to take place in the future.

    On 7 November, the European universities selected during the 1st call for applications met in Brussels at the initiative of DG EAC. (1) This meeting was an opportunity to present the modalities of the second call for projects, the deadline of which is scheduled for 26 February 2020.

    As a reminder, 17 European universities, including 16 French higher education institutions, have been selected. Below are listed the first 17 alliances:

    – 1EUROPE (Una Europa)

    – 4EU+ (The 4EU + Alliance)

    – ARQUS (ARQUS European University Alliance)

    – CHARMEU (CHARM European University)

    – CIVICA (The European University in social sciences)

    – CIVIS (A European civic university alliance)

    – CONEXUS (European University for Smart Urban Coastal Sustainability)

    – ECIU (ECIU University)

    – EDUC (European Digital UniverCity)

    – EPICUR (European Partnership for an Innovative Campus Unifying Regions)

    – EU4ART (Alliance for common fine arts curriculum)

    – EUGLOH (European University Alliance for Global Health)

    – EUTOPIA (European Universities Transforming to an Open, Inclusive Academy for 2050)

    – FORTHEM (Fostering Outreach within European Regions, Transnational Higher Education and Mobility)

    – SEA-EU (The European University of the Seas)

    – UNIT! (University Network for Innovation, Technology and Engineering)

    – YUFE (Young Universities for the Future of Europe)

Sur le même thème

29 novembre 2019

La dernière réunion des « Correspondants Europe » des Universités s’est tenue à Bruxelles les mardi 26 et mercredi 27 novembre 2019.