[Dossier de presse] Le rôle des universités dans le Plan de soutien à la relance

Dans la crise sans précédent que connaît notre pays, les universités se sont toutes fortement mobilisées pour répondre à l’urgence sanitaire et s’engagent aujourd’hui à préparer l’après-crise.
Dès le début de l’épidémie Covid-19, tout le personnel hospitalo-universitaire ainsi que l’ensemble des composantes santé des universités ont su mobiliser leur capacité de recherche et d’innovation au sein des CHU et apporter leur concours au système de soin.
L’ensemble des universités s’est investi dans le soutien qu’il pouvait apporter aux soignants et toute la recherche française mobilisée en leur sein, des sciences du vivant aux sciences humaines et sociales, a oeuvré pour contenir l’expansion du virus, mettre en place rapidement des essais thérapeutiques, contribuer à la découverte d’un vaccin ou évaluer l’impact social et économique de cette crise.
Les universités ont démontré leur réactivité en assurant la continuité pédagogique et la formation des étudiants, nationaux ou étrangers en mobilité, en formation initiale ou en formation continue ; les services de santé ont également su accompagner les étudiants en collaboration avec les CROUS et contribuer à endiguer l’épidémie dans cette partie de la population. L’ancrage territorial et l’autonomie des universités leur ont permis d’être réactives et proches des préoccupations de nos personnels et étudiants. Atout majeur de résilience, cela invite à repenser l’organisation des échanges et la coordination avec les collectivités territoriales et les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Avec la mise en place progressive du déconfinement, le moment est venu de travailler à la relance de l’économie et de l’emploi pour construire l’avenir. Les
orientations que le gouvernement a commencé à tracer doivent être consolidées et amplifiées et doivent s’inscrire dans la durée afin d’exprimer une véritable ambition.