Le défi sociétal de la biodiversité

La Conférence des présidents d’université (CPU) organise en 2014 plusieurs grands débats, le premier sera consacré au défi de la biodiversité. La biodiversité n’est pas un catalogue d’espèces actuelles et disparues, elle est le résultat de la dynamique du monde vivant, de son évolution, du fonctionnement de tous les écosystèmes de la planète, du micro-habitat à la biosphère !

La biodiversité garantit la production durable des ressources indispensables aux sociétés humaines. Dans un monde fortement transformé, il faut créer les conditions de son renouvellement !

Le 19 février prochain, les enjeux scientifiques de la biodiversité seront confrontés à ceux de la société civile afin de prendre également en compte les enjeux sociétaux, puis de conclure sur des propositions de la CPU relatives au projet de loi sur la biodiversité. La CPU entend ainsi présenter l’apport des universitaires, enseignants-chercheurs et chercheurs, à la réflexion nationale sur de grands défis sociétaux et marquer son engagement au service de la société.

Cette rencontre aura lieu au Grand amphithéâtre du Muséum National d’Histoire Naturelle (entrée par le  57 rue Cuvier, Paris 5e). Elle sera animée par Gérard BLANCHARD, Vice-président de la CPU, Président de l’université de la Rochelle.

Participeront à ce  premier grand débat consacré au « défi sociétal de la biodiversité » :

Françoise Gaill, Conseillère scientifique à la direction du CNRS, coprésidente du comité spécialisé pour la recherche marine, maritime et littorale (Comer) ;  Gilles Boeuf, Président du Muséum National d’Histoire Naturelle, Professeur à l’université Pierre et Marie Curie ; Frédéric Dardel, Président de l’université Paris Descartes ; Vincent Bretagnolle, Directeur de recherche CNRS, université de La Rochelle ; Bernard Chevassus-Au-Louis, Inspecteur général de l’agriculture.

Télécharger le programme

Le 19 février 2014 de 9h à 17h Grand amphithéâtre du Muséum national d’Histoire Naturelle (entrée par le  57 rue Cuvier, Paris 5e). Inscription auprès de sihame.azzouzi@cpu.fr

Dans le cadre du débat sur Le grand défi sociétal de la biodiversité, plusieurs expositions sont proposées au public, programme :

o    Université Aix Marseille

« Observer la nature pour regarder la ville autrement: le programme « Sauvages de PACA» au service de la biodiversité ordinaire. »

Le programme de Sciences participatives « Sauvages de PACA », déclinaison régionale du programme national « Sauvages de ma rue » piloté par le MNHN, a pour objectif de sensibiliser à la nature en ville, par l’observation directe citoyenne de la biodiversité ordinaire. Le citadin découvre la flore spontanée des villes, acquiert des connaissances théoriques sur la botanique et l’écologie, et contribue à alimenter les bases de données des chercheurs en écologie urbaine qui visent à comprendre l’évolution de la biodiversité en ville sous l’influence des politiques d’aménagement des territoires et des nouvelles politiques environnementales. Depuis 2012, ce programme est proposé en libre accès à tout citadin désireux d’y participer, en totale autonomie. En termes de formation, il est intégré dans la formation initiale  des étudiants de Licence 1ère année en Biologie et Sciences de l’Environnement, ainsi que dans les dispositifs de formation du second degré. Au sein de l’AMU, en partenariat avec la Division du Développement Durable, le projet est que ce programme soit  proposé dans le cadre de la formation continue, à l’instar des formations proposées au sein des collectivités territoriales partenaires du projet (Région PACA, Ville de Marseille…).En termes d’innovation, ce programme s’appuie sur les nouveaux outils numériques (application mobile Smartphone, tablettes numériques et application Web…) qui ont pour vocation de faciliter l’accès à la connaissance (ex. guide détermination en ligne) et permettre l’échange direct à tout moment de données et d’observations (envoi photos, relevés botaniques…) avec les chercheurs du programme et ce à partir d’un seul outil très répandu, à usage quotidien et multiple : La Science s’invite dans le quotidien. Ce programme de Sciences participatives ou sciences citoyennes contribue à former les citoyens aux disciplines scientifiques et à les sensibiliser par la pratique aux problématiques environnementales et à la notion de ville durable.

Apports pour la biodiversité : Meilleure connaissance de la biodiversité ordinaire en termes de composition et de dynamique dans des espaces urbanisés soumis à des changements rapides. Approche à des échelles spatiales et temporelles fines des processus dynamiques. Permet la mise en relation des espèces végétales avec les différents habitats urbains et les pratiques de gestion qui y sont associées. Ces nouvelles connaissances permettent le développement d’outils d’aide à la décision pour la définition des nouvelles politiques environnementales et d’aménagement du territoire afin de lutter contre l’érosion de la biodiversité et des services écosystémiques associés. Elles contribuent plus globalement à la réflexion sur la notion d’écosystème urbain.

Contact : valerie.montes@univamu.fr et christine.robles@univ-amu.fr et bruno.hamelin@cerege.fr

o    Université Paris Sud

Expositions – Film commenté – Visite d’une serre expérimentale
Du lundi 17 au vendredi 21 février 2014, de 11h à 15h, à la
Bibliothèque du Campus universitaire d’Orsay, Université Paris-Sud, bât 427 seront présentées deux expositions, une vidéo commentée par des scientifiques, et l’organisation d’une visite d’une serre.
•    Expositions
– “Douze coups de projecteur sur l’évolution”, une exposition de l’Institut Diversité Ecologie et Evolution du Vivant – IDEEV
– “La biodiversité chez les vertébrés”, deux exemples illustrés à partir d’animaux naturalisés de la collection d’Histoire Naturelle de l’Université Paris-Sud
•    Film commenté : “Atmosphères de recherche” du laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution – ESE, filmées par le Service de Création Audiovisuelle d’Orsay (SCAVO)
•    Visite
Visite exceptionnelle de la serre du bât 365 le mercredi 19 février à 13h30.
L’objectif de la visite est de faire découvrir au public la serre dans son ensemble : la partie expérimentale (matériel, mode de fonctionnement et de gestion) et la partie réservée aux collections botaniques du jardin universitaire (son rôle de conservation, son importance pour l’enseignement, les projets de valorisation etc.).

•    Programme détaillé :

o    Museum d’Histoire Naturelle

–    Le Tour de France de la Biodiversité
À l’occasion des 10 ans de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) et pour accompagner le départ du 100ème Tour de France cycliste, le Muséum national d’Histoire naturelle présente une exposition photographique afin d’illustrer la richesse des milieux naturels et géologique de la France métropolitaine et d’outre-mer, associés aux espèces de faune ou de flore caractéristiques. Cette exposition est visible dans la Grande Galerie de l’Évolution du Muséum jusqu’au lundi 24 février 2014.

S’inscrivant dans ce contexte sportif, le Muséum national d’Histoire naturelle et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) se sont associés pour produire une carte représentant des espaces protégés de la France métropolitaine et les espèces présentées pendant les étapes du Tour de France cycliste 2013.

o    Université La Rochelle

Présidence de l’Université de La Rochelle,
23 avenue Albert Einstein, BP 33O60, 17 031 La Rochelle
du 17 février au 21 février 2014
horaires : 9h00-12h00, 14h00-17h00
La biodiversité : une priorité de l’Université de La Rochelle : télécharger le communiqué de presse de l’Université de La Rochelle
contact : pascale.garcia@univ-lr.fr  et armelle.combaud@univ-lr.fr

Exposition sur la Biodiversité des Estrans Rocheux par les chercheurs de l’UMR 7266 LIENSs CNRS- Université de La Rochelle
Dans le but de faire découvrir au plus grand public la richesse de la biodiversité des estrans rocheux du littoral de Charente maritime, et en particulier de la pointe nord de l’Ile d’Oléron, l’ECOLE de la MER à initié cette exposition itinérante, avec la collaboration du laboratoire LIENSs et de la Société des Sciences Naturelles de Charente Maritime.
Les photographies sont de Thierry Guyot et les textes de Pierre Miramand

Exposition accessible en ligne :

Les vidéos de l’AFPA :

Agent de revégétalisation en Nouvelle Calédonie :

 

La biodiversité en Nouvelle Calédonie :

Ouvrier de production horticole en Guadeloupe :

Agent de protection du lagon en Nouvelle  :

Pêcheur artisanal en Nouvelle Calédonie :

Retrouvez également les vidéos diffusées lors du colloque :


La biodiversité dans nos universités – Partie 2 par CPUniversite


La biodiversité dans nos universités – Partie 1 par CPUniversite


Découvrez également les documents dans la salle de lecture du site du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
:
Les brochures :
La biodiversité s’explique
Rencontre avec les pollinisateurs
La biodiversité se raconte
– La biodiversité se raconte 2

Les vidéos :

 


Sauvages en ville : biodiversité urbaine… par developpement-durable


Biodiversité et interactions entre espèces… par developpement-durable


Évolution des espèces et biodiversité, Muséum… par developpement-durable


Agriculture et biodiversité, Muséum national d… par developpement-durable

Sur le même thème

10 avril 2015

La Conférence des Présidents d’Université (CPU) a appris par voie de presse que le rapport d’experts sur « les hydrocarbures non conventionnels en France : perspectives ouvertes par les nouvel (...)

10 novembre 2014

Poser les bases d’une stratégie commune d’optimisation et de réhabilitation du patrimoine universitaire : tel est l’objectif du guide méthodologique...