Le Canada et la France : une collaboration accrue dans l’enseignement supérieur de langue française

La CPU participe actuellement au déplacement du Président de la République au Canada. Monsieur Khaled BOUABDALLAH, vice-président de la CPU et président de l’Université de Lyon a signé au nom de la Conférence des présidents d ‘université, une convention de partenariat avec L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC)

Ottawa, le 6 juin 2018 – L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) et la Conférence des Présidents d’Université (CPU) ont signé aujourd’hui une convention de partenariat. Cette convention vise à accroître la collaboration entre les établissements d’enseignement postsecondaire au Canada et en France afin de multiplier les occasions de mobilité étudiante et de pallier la pénurie d’enseignants de langue française au Canada.
« Nous vivons dans un monde concurrentiel fondé sur le savoir où la connaissance des langues est un avantage économique indéniable. En renforçant l’enseignement en français, nous contribuons à un avenir plus prospère », a déclaré Allister Surette, recteur et vice-chancelier de l’Université Sainte-Anne et coprésident de l’ACUFC.
« Nous sommes ravis de renforcer la collaboration entre la France et le Canada, et de multiplier les occasions de mobilité étudiante qui contribuent au rayonnement de notre richesse culturelle ayant comme dénominateur commun la langue française, pour le bénéfice de nos deux pays. », a renchérit Lise Bourgeois, présidente de La Cité et coprésidente de l’ACUFC.
« L’espace des universités est un espace sans frontière, de liberté de la pensée, vecteur de progrès dans le respect des cultures et des identités. La langue française est un trait d’union entre des communautés distribuées autour du globe. La francophonie est une des facettes des identités canadiennes, la Conférence française des Présidents d’Université est heureuse de porter son concours à sa promotion au service de notre héritage commun. », a ajouté Gilles Roussel, président de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et président de la CPU.

La convention de partenariat ACUFC-CPU est basée sur cinq principaux piliers :
– Encourager et soutenir la création et l’offre de cours et/ou de programmes conjoints en ligne en langue française entre les établissements membres des réseaux signataires et ce, dans une variété de domaines en incluant des possibilités de stages outre-Atlantique.
– Multiplier les occasions de mobilité dans une variété de domaines entre les établissements membres des réseaux signataires : étudiants, professeurs et chercheurs.
– Soutenir et appuyer le développement d’accords de doubles diplômes dans une variété de domaines entre les établissements membres des réseaux signataires.
– Encourager et appuyer la réalisation de projets de recherche connexes dans une variété de domaines; dont la problématique de l’intelligence artificielle
– Rechercher activement des financements auprès des gouvernements canadiens et français permettant de faciliter les mobilités et les projets de recherche, ainsi que de coordonner l’articulation du présent accord.
Un comité de suivi constitué de trois membres sera créé afin de coordonner et réguler les actions mises en place.

À propos de l’ACUFC
L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) unit 21 collèges et universités de la francophonie canadienne. Notre vision : accroître l’accès à l’enseignement postsecondaire en français partout au pays pour établir un réel continuum de l’éducation en français, de la petite enfance au postsecondaire.
Sous notre égide se trouvent le Consortium national de formation en santé (CNFS) et le Réseau national de formation en justice (RNFJ). Chacun accomplit une mission compatible, essentielle. Ensemble, avec l’appui du gouvernement fédéral, nous contribuons à la vitalité et à la pérennité de la francophonie canadienne entre autres en éducation, en santé, en justice, partout au Canada.

Sur le même thème

18 octobre 2018

La Conférence des présidents d’université vient d’apprendre la condamnation à mort du Professeur Tiyip Tashpolat...

5 octobre 2018

Une réunion des VP RI s’est tenue pour la première fois les jeudi 27 et vendredi 28 septembre à Bruxelles