Laissons les bacheliers « méritants » choisir l’université

2 décembre 2015

Position

Au cours du CNESER du 23 novembre dernier, la Conférence des Présidents d’Université (CPU) a dénoncé avec force le dispositif permettant aux futurs bacheliers « méritants » le droit d’intégrer des filières sélectives. La CPU s’y était déjà opposée lors de l’examen du texte fixant cette proportion de bacheliers, l’an dernier, et lorsque cette disposition avait été examinée au Parlement, en 2013.

En effet, ce dispositif sous-entend que n’importe quelle formation sélective (DUT, BTS, CPGE, écoles) serait intrinsèquement « meilleure » que les licences universitaires. En suivant ce présupposé pernicieux, les rectorats sont chargés d’appeler ces 10 % de bacheliers dits « méritants » et, s’ils ont choisi une licence universitaire dans APB, peuvent les amener à revenir sur leur choix. En 2015, près de 800 bacheliers ont ainsi été dissuadés de rejoindre l’université, au bénéfice d’une classe préparatoire.

On aurait ainsi d’un côté la voix du succès – qu’on réserverait aux « meilleurs » – et de l’autre les licences – bonnes pour « le reste ». Cette logique ne correspond absolument pas à la réalité des formations universitaires et aux parcours de réussite qu’elles offrent.

Aussi nous demandons que le dispositif soit revu afin que les meilleurs bacheliers de chaque établissement soient récompensés en leur proposant de rejoindre la filière qu’ils ont inscrit en premier vœux dans APB et qu’ils n’auraient pas obtenue. Ceci permettrait de traiter à égalité toutes les filières de formation.

Sur le même thème

18 septembre 2018

Le Président de la République a annoncé ce mardi 18 septembre une réforme d’ampleur de notre système de formation en santé...

17 septembre 2018

Invité à s’exprimer lors de l’université d’été de la CPU...